Le site d'information Apache a récemment diffusé une vidéo montrant une grande partie du collège de la Ville arrivant à une fête d'anniversaire privée d'un lobbyiste de Land Invest Group. On y voit notamment le bourgmestre Bart De Wever (N-VA), plusieurs échevins N-VA et CD&V mais aussi Jean-Claude Fontinoy, président du conseil d'administration de la SNCB (MR).

Malgré la polémique née après la diffusion de ces images et le dépôt d'une plainte auprès du bureau d'intégrité de la Ville par Groen, le collège des bourgmestre et échevins a approuvé ce vendredi l'avant-projet de plan d'exécution spatial ("Ruimtelijk Uitvoeringsplan") pour quatre tours de logements, s'indigne le parti écologiste.

Les verts flamands demandent la suspension de cette décision jusqu'à ce que la clarté soit faite sur les liens entre le collège anversois et Land Invest Group.

Le collège fait tout pour que ce promoteur immobilier puisse construire un maximum de logements, a également dénoncé dans un communiqué Wouter Van Besien, le chef de file anversois de Groen. "Les intérêts des Anversois sont mis sans scrupule de côté et subordonnés à des intérêts commerciaux et au copinage", affirme-t-il.

Le site d'information Apache a récemment diffusé une vidéo montrant une grande partie du collège de la Ville arrivant à une fête d'anniversaire privée d'un lobbyiste de Land Invest Group. On y voit notamment le bourgmestre Bart De Wever (N-VA), plusieurs échevins N-VA et CD&V mais aussi Jean-Claude Fontinoy, président du conseil d'administration de la SNCB (MR). Malgré la polémique née après la diffusion de ces images et le dépôt d'une plainte auprès du bureau d'intégrité de la Ville par Groen, le collège des bourgmestre et échevins a approuvé ce vendredi l'avant-projet de plan d'exécution spatial ("Ruimtelijk Uitvoeringsplan") pour quatre tours de logements, s'indigne le parti écologiste. Les verts flamands demandent la suspension de cette décision jusqu'à ce que la clarté soit faite sur les liens entre le collège anversois et Land Invest Group. Le collège fait tout pour que ce promoteur immobilier puisse construire un maximum de logements, a également dénoncé dans un communiqué Wouter Van Besien, le chef de file anversois de Groen. "Les intérêts des Anversois sont mis sans scrupule de côté et subordonnés à des intérêts commerciaux et au copinage", affirme-t-il.