Airbnb refuse de communiquer à l'administration régionale flamande les adresses des logements loués par son entremise. Les propriétaires sont pourtant contraints de se signaler. Ils doivent notamment disposer des certificats requis en matière de sécurité incendie et d'hygiène.

Cette opération de contrôle s'ajoute à la procédure que l'administration a déjà enclenchée contre la plateforme pour refus de communiquer les adresses de ses logeurs.

Les personnes contrôlées qui ne disposeraient pas des certificats nécessaires risquent d'être contraintes de fermer leur logement.

"Aibnb n'offre aucune protection contre la mise à disposition de logements peu sûrs, manquant d'hygiène ou illégaux. On ne peut pas offrir ce genre de nuitée en Flandre. J'espère que nous ne devrons pas trop faire d'exemples pour chacun comprenne bien ce message", a souligné M. Weyts.