La "Journée chantiers nationale" fait ainsi son retour après deux ans de pandémie où elle n'avait pu être organisée. Le but est d'informer les ouvriers et employés sur leurs conditions de travail et de salaire, notamment à l'aune des améliorations obtenues lors du dernier accord sectoriel.

La CSCBIE se rend directement sur les chantiers car il lui est difficile d'informer tous les travailleurs et travailleuses dans un secteur où 92% des entreprises sont des PME dont les chantiers sont répartis dans toute la Belgique, selon le syndicat.

La "Journée chantiers nationale" fait ainsi son retour après deux ans de pandémie où elle n'avait pu être organisée. Le but est d'informer les ouvriers et employés sur leurs conditions de travail et de salaire, notamment à l'aune des améliorations obtenues lors du dernier accord sectoriel. La CSCBIE se rend directement sur les chantiers car il lui est difficile d'informer tous les travailleurs et travailleuses dans un secteur où 92% des entreprises sont des PME dont les chantiers sont répartis dans toute la Belgique, selon le syndicat.