Quelque 1.000 exposants sont attendus. Les organisateurs ont retenu trois thèmes: le climat intérieur sain, la nouvelle manière d'habiter et la construction intelligente.

Auparavant appelé "Salon International de la Construction", la première édition a eu lieu en 1960 dans le centre de Bruxelles. La célèbre tortue, toujours logo de l'événement aujourd'hui, a été créée en 1976. "Il n'y aura pas de big fiesta", avait prévenu Philippe Lhomme, président de Deficom, organisateur, lors de la conférence de presse de présentation du salon. "Mais nous allons montrer au visiteur que chacun est capable d'offrir le meilleur service pour maintenir le niveau de vie de tous."

Cette 60e édition tournera autour de trois thèmes.

Le premier retenu, "Healthy Indoor Climate", évoquera l'aération et la ventilation des habitations.

Le deuxième, "New way of living", fera la part belle à l'habitat en ville et aux nouvelles formes d'habitat urbain.

Enfin, le troisième thème "Smart building" développera la construction intelligente avec notamment l'impression et la numérisation 3D ou encore la construction circulaire.

Afin de permettre à de petites entreprises de se faire connaître, le salon lance également un "Start-up Corner". Les dernières innovations technologiques du secteur de la construction et de la rénovation bénéficieront d'un stand dédié dans le Palais 5.

Cette année, les douze palais de Brussels Expo seront utilisés, ont indiqué les organisateurs. Le palais 10 servira de décor pour deux événements différents: les "Special Tools" à destination des professionnels les trois premiers jours, puis dès le mardi le salon "Immo Days" où les promoteurs immobiliers viendront présenter leurs nouveaux projets.

Les offres d'emploi du secteur seront affichées dans le "job hall" installé dans l'espace Astrid. Des démonstrations seront également prévues (Skills demo's) en collaboration avec l'institut des Arts et métiers et World Skills Brussels.

Batibouw offre aussi l'occasion au secteur d'ouvrir le débat sur les grands enjeux de la construction et de la rénovation, dont le changement climatique. La Confédération Construction organisera jeudi matin un débat entre personnalités politiques issus de dix partis différents (5 francophones et 5 néerlandophones), à trois mois des élections fédérales, régionales et européennes. Jeudi après-midi, Architectura.be ouvrira la discussion sur l'impact environnemental de la construction et développera des thématiques telles que les normes énergétiques, la construction circulaire, l'exploitation des matières premières et des matériaux de construction ou encore l'étalement urbain.

Par ailleurs, 14 bureaux d'architecture sont encore en lice pour remporter l'un des "Belgian Building Awards" qui seront décernés jeudi soir.

Les journées de jeudi et vendredi sont consacrées aux professionnels, le grand public est attendu à partir de samedi. La salon sera ouvert tous les jours de 10h00 à 18h30 avec une nocturne jusqu'à 22h00 le jeudi 28 février. Le prix d'un ticket adulte à la caisse s'élève à 12,50 euros (10,50 euros pour un ticket acheté en ligne). Ticket enfants (6-12 ans): 6 euros.

Quelque 1.000 exposants sont attendus. Les organisateurs ont retenu trois thèmes: le climat intérieur sain, la nouvelle manière d'habiter et la construction intelligente.Auparavant appelé "Salon International de la Construction", la première édition a eu lieu en 1960 dans le centre de Bruxelles. La célèbre tortue, toujours logo de l'événement aujourd'hui, a été créée en 1976. "Il n'y aura pas de big fiesta", avait prévenu Philippe Lhomme, président de Deficom, organisateur, lors de la conférence de presse de présentation du salon. "Mais nous allons montrer au visiteur que chacun est capable d'offrir le meilleur service pour maintenir le niveau de vie de tous." Cette 60e édition tournera autour de trois thèmes. Le premier retenu, "Healthy Indoor Climate", évoquera l'aération et la ventilation des habitations. Le deuxième, "New way of living", fera la part belle à l'habitat en ville et aux nouvelles formes d'habitat urbain. Enfin, le troisième thème "Smart building" développera la construction intelligente avec notamment l'impression et la numérisation 3D ou encore la construction circulaire. Afin de permettre à de petites entreprises de se faire connaître, le salon lance également un "Start-up Corner". Les dernières innovations technologiques du secteur de la construction et de la rénovation bénéficieront d'un stand dédié dans le Palais 5. Cette année, les douze palais de Brussels Expo seront utilisés, ont indiqué les organisateurs. Le palais 10 servira de décor pour deux événements différents: les "Special Tools" à destination des professionnels les trois premiers jours, puis dès le mardi le salon "Immo Days" où les promoteurs immobiliers viendront présenter leurs nouveaux projets. Les offres d'emploi du secteur seront affichées dans le "job hall" installé dans l'espace Astrid. Des démonstrations seront également prévues (Skills demo's) en collaboration avec l'institut des Arts et métiers et World Skills Brussels. Batibouw offre aussi l'occasion au secteur d'ouvrir le débat sur les grands enjeux de la construction et de la rénovation, dont le changement climatique. La Confédération Construction organisera jeudi matin un débat entre personnalités politiques issus de dix partis différents (5 francophones et 5 néerlandophones), à trois mois des élections fédérales, régionales et européennes. Jeudi après-midi, Architectura.be ouvrira la discussion sur l'impact environnemental de la construction et développera des thématiques telles que les normes énergétiques, la construction circulaire, l'exploitation des matières premières et des matériaux de construction ou encore l'étalement urbain. Par ailleurs, 14 bureaux d'architecture sont encore en lice pour remporter l'un des "Belgian Building Awards" qui seront décernés jeudi soir. Les journées de jeudi et vendredi sont consacrées aux professionnels, le grand public est attendu à partir de samedi. La salon sera ouvert tous les jours de 10h00 à 18h30 avec une nocturne jusqu'à 22h00 le jeudi 28 février. Le prix d'un ticket adulte à la caisse s'élève à 12,50 euros (10,50 euros pour un ticket acheté en ligne). Ticket enfants (6-12 ans): 6 euros.