Eu égard au faible écart de points (205/250 pour le gagnant, le consortium Unibail-Rodamco/CFE/Besix Group, et 203 pour le candidat éconduit), ce dernier a décidé d'introduire un recours auprès du Conseil d'Etat. De source proche du dossier, il se dit que les porteurs du projet Living Nations auraient des raisons de penser que les attendus de la décision finale d'attribution seraient sujets à arbitrage et commentaires éclairés. Pas de caprice de mauvais perdant ou de stratégie de terrorisme, donc.

La décision du Conseil d'Etat devrait tomber endéans les deux mois et le plaignant devrait s'y conformer sans entêtement. Le seul souci de ce dernier serait de rendre objectif et transparent ce choix : certaines notations sévères sont peu compréhensibles et font mal aux candidats, semble-t-il.

Un projet qui tient la route D'autant que le projet porté par les bureaux d'architectes BDP et DDS & Partners a tout pour plaire également. Outre les fonctions et volumes imposés par KCAP, le bureau d'urbanisme en charge du plan masse, il comporte deux pôles de loisirs particulièrement bien aboutis.

Le premier, Room '58, conçu par le designer Arne Quinze au coeur d'un amphithéatre de verdure, vise à accueillir temporairement dans une structure ouverte au public des artistes internationaux de tout bord (multimédia, son et image notamment).

Le second se veut être un 'Biodôme' des explorateurs européens à travers l'histoire. Conçu en partenariat avec le KMDA (Zoo d'Anvers et parc de Plankendael), il offre un parcours à la fois ludique, éducatif et scientifique à travers les espèces animales et végétales, le tout logé dans une immense serre tropicale-aquarium.

On notera enfin qu'un accord avait également été négocié avec Kinepolis sur le pôle cinéma du programme.

Philippe Coulée

Eu égard au faible écart de points (205/250 pour le gagnant, le consortium Unibail-Rodamco/CFE/Besix Group, et 203 pour le candidat éconduit), ce dernier a décidé d'introduire un recours auprès du Conseil d'Etat. De source proche du dossier, il se dit que les porteurs du projet Living Nations auraient des raisons de penser que les attendus de la décision finale d'attribution seraient sujets à arbitrage et commentaires éclairés. Pas de caprice de mauvais perdant ou de stratégie de terrorisme, donc. La décision du Conseil d'Etat devrait tomber endéans les deux mois et le plaignant devrait s'y conformer sans entêtement. Le seul souci de ce dernier serait de rendre objectif et transparent ce choix : certaines notations sévères sont peu compréhensibles et font mal aux candidats, semble-t-il. Un projet qui tient la route D'autant que le projet porté par les bureaux d'architectes BDP et DDS & Partners a tout pour plaire également. Outre les fonctions et volumes imposés par KCAP, le bureau d'urbanisme en charge du plan masse, il comporte deux pôles de loisirs particulièrement bien aboutis. Le premier, Room '58, conçu par le designer Arne Quinze au coeur d'un amphithéatre de verdure, vise à accueillir temporairement dans une structure ouverte au public des artistes internationaux de tout bord (multimédia, son et image notamment). Le second se veut être un 'Biodôme' des explorateurs européens à travers l'histoire. Conçu en partenariat avec le KMDA (Zoo d'Anvers et parc de Plankendael), il offre un parcours à la fois ludique, éducatif et scientifique à travers les espèces animales et végétales, le tout logé dans une immense serre tropicale-aquarium. On notera enfin qu'un accord avait également été négocié avec Kinepolis sur le pôle cinéma du programme. Philippe Coulée