D'après les chiffres notariaux, le prix médian des appartements coquois s'est dévalorisé de 10,2% à 202.000 euros entre janvier et fin avril, la baisse la plus forte de toutes les communes côtières. Pour l'ensemble du littoral, de La Panne à Knokke, les notaires enregistrent une décrue des prix de 2,2%.
...

D'après les chiffres notariaux, le prix médian des appartements coquois s'est dévalorisé de 10,2% à 202.000 euros entre janvier et fin avril, la baisse la plus forte de toutes les communes côtières. Pour l'ensemble du littoral, de La Panne à Knokke, les notaires enregistrent une décrue des prix de 2,2%. La dégringolade du prix médian au Coq ne coïncide pas avec ce que les agents vivent sur le terrain. " Les biens vendus récemment l'ont tous été au prix demandé, précise Trees Beirens, gérante de l'Agence Du Coq. Pas un euro de moins. En règle générale, les propriétaires ne sont pas pressés. Ils ne sont pas obligés de vendre. " Pour Maxime Traen, agent chez Immo François, les prix ne sont pas sous pression. " 2019 a été une année record avec des prix nettement à la hausse. Les années précédentes aussi, les prix des appartements au Coq ont forci, dit-il. Nous pensions que la suppression du bonus logement induirait un léger fléchissement des prix, de l'ordre de 1 à 2 % mais ce ne fut pas le cas. La crise du coronavirus ne devrait pas avoir une grande incidence sur les prix non plus. Les affaires marchent super bien depuis la deuxième semaine de mai. Le redressement est indéniable. Et pour autant que nous sachions, à une exception près, aucun candidat acheteur ne s'est rétracté à cause de la crise sanitaire. " Selon Trees Beirens, l'explication possible du recul de 10% est à chercher du côté de la popularité accrue des biens bon marché. " Les acheteurs qui se décident rapidement sont ceux qui veulent juste s'assurer un point de chute à la côte. Non pas une villa ou un appartement onéreux. Les candidats intéressés par une villa à la mer prennent tout leur temps. " A en croire Maxime Traen, l'immobilier à la côte pourrait même sortir grandi de la crise. " Pourquoi ? Parce que les vacances en Belgique auront de plus en plus la cote dans un proche avenir. Beaucoup sont d'avis qu'il vaut mieux ne pas planifier de voyages dans des pays lointains dans les deux prochaines années. " En 2019, le prix médian des appartements au Coq a sérieusement bonifié (+6,9%). Selon le baromètre de la côte des notaires, le nombre de transactions a légèrement diminué (- 2,5%). Les habitations coquoises ont vu leur prix grimper de 6% l'an dernier. Le prix médian de 265.000 euros est remarquablement plus élevé que dans la plupart des communes côtières. La Concession, le quartier des vieilles villas de style anglo-normand, attire les seconds résidents qui se désintéressent des appartements classiques de la côte. Le prix demandé pour les appartements neufs a toujours le vent en poupe au Coq. Le bureau d'étude de Crombrugghe & Partners estime le prix médian à 3.275 euros/m2, une majoration de 12,9% sur base annuelle. Ce qui revient à 262.000 euros pour un appartement de 80 m2, la superficie moyenne des appartements nouvellement construits au Coq.