Les appartements pannois se sentent pousser des ailes après plusieurs années de stagnation. De fin 2019 à avril 2020, le prix médian a gonflé de 8,8 %, selon le Baromètre des notaires. Mais avec un prix de 185.000 euros, La Panne demeure la commune la moins chère du littoral après Middelkerke-Westende. L'an dernier, les prix avaient encore reculé de près de 3%.
...

Les appartements pannois se sentent pousser des ailes après plusieurs années de stagnation. De fin 2019 à avril 2020, le prix médian a gonflé de 8,8 %, selon le Baromètre des notaires. Mais avec un prix de 185.000 euros, La Panne demeure la commune la moins chère du littoral après Middelkerke-Westende. L'an dernier, les prix avaient encore reculé de près de 3%. A La Panne, il est possible de s'offrir un appartement avec vue sur mer au prix médian de 200.000 euros. Dans ce segment, la station est la moins onéreuse après Middelkerke (1% moins chère). En 2019, les prix avaient baissé de 7% par rapport à 2018... " Les prix ont déjà été plus élevés mais le secteur immobilier de La Panne connaît aujourd'hui une période de stabilité, se réjouit Frédéric Delrive, gérant de Immo De Panne. Les affaires tournent bien pour le moment. Les demandes de rendez-vous pleuvent depuis le déconfinement. Notre agenda est archiplein. " C'est le cas également chez Frederick Van de Kerckhove (ERA Servimo). " Une véritable ruée, lance-t-il. La classe moyenne cherche refuge à la côte. La plupart des acheteurs, originaires de Louvain, de Malines et de la Campine, sont d'âge moyen et préparent leur retraite. Ils investissent dans des biens de catégorie supérieure, d'un quart à un demi-million. C'est nouveau. Ce regain d'intérêt pour La Panne fera grimper les prix, selon moi. " Frédéric Delrive est moins affirmatif : " Tout dépend de l'appétit des acheteurs après un deuxième confinement possible. J'ai l'impression que les Belges préfèrent acheter dans le pays pour être sûrs de pouvoir profiter de leur seconde résidente. Le virus a eu un effet positif sur l'immobilier à la côte. La Panne se profile comme une alternative bon marché au reste du littoral. Il est encore possible de s'offrir ici un appartement pour 100.000 euros ". A La Panne, le prix médian végète à 195.000 euros depuis cinq ans. " Mais ce prix médian est très relatif, note Frederick Van de Kerckhove. Adinkerke, par exemple, est un marché local où les biens très bon marché sont légion. Le quartier résidentiel Dumont et ses grosses villas attirent de nombreux acheteurs de la région mais aussi de l'intérieur du pays. Et puis, il y a les petites maisons mitoyennes, rachetées pour une bouchée de pain par des investisseurs qui les rénovent pour les mettre en location. Les acheteurs à la recherche d'une seconde résidence, quant à eux, acquièrent une maisonnette qu'ils retapent entièrement. Les maisons sont ainsi revalorisées, une à une, et font prendre de la valeur à certaines rues. " Avec un prix médian de 3.075 euros/m2 (soit une baisse de 0,8%), le bâti neuf est lui aussi relativement bon marché à La Panne, d'après les chiffres du bureau d'études de Crombrugghe & Partners. Un petit appartement de 80 m2 se négocie au prix médian d'un peu moins de 250.000 euros. Après Bredene, La Panne est la deuxième station balnéaire la moins onéreuse en termes de bâti neuf. " Il faut compter aujourd'hui 300 euros/m2 de terrain, contre 400 euros auparavant, assure Frederick Van de Kerckhove. A titre de comparaison, le mètre carré coûte 500 euros à Nieuport. Ce qui n'empêche pas certains appartements d'afficher 5.000 euros/m2 sur la digue. A ce prix-là, il était impossible de trouver preneur il n'y a pas si longtemps. La Panne a meilleure réputation aujourd'hui. Les chars à voile sur la plage la plus large de notre littoral, le delta de l'Yser et l'engouement pour le cyclisme sont autant d'atouts de la station balnéaire. La commune investit énormément pour redorer son blason. "