Le couperet vient de tomber, le camping historique "Le Héron" à Mouzaive, dans la commune de Vresse-Sur-Semois, a été vendu. Il compte 130 caravanes résidentielles. Leurs propriétaires, principalement des vacanciers, sont priés d'évacuer les lieux pour le 31 janvier 2022, rapporte la presse locale, et notamment le journal Vers l'Avenir.

Arnaud Allard, propriétaire et exploitant du camping, qui est aussi le bourgmestre de la commune, nous le confirme : "Je suis contraint de vendre sinon je risquais de me retrouver en situation de faillite".

C'est l'entreprise familiale et indépendante française Huttopia, spécialisée dans l'hôtellerie de plein air qui s'est portée acquéreuse. L'entreprise est une référence dans le secteur de l'écotourisme. Elle développe "une offre de vacances innovante alliant confort, nature et esthétique, appelée Glamping", peut-on lire sur son site.

Arnaud Allard nous explique : "Huttopia était à l'affût depuis quelque temps d'un terrain à acquérir dans la région. Ils achètent en connaissance de cause. Ils voulaient un terrain vide de toute occupation pour faire un camping uniquement de passage, avec des tentes et des petits chalets. Pas pour des résidents de longue durée."

Huttopia est déjà présent en France avec 38 destinations, aux Pays-Bas (un camping) et même aux Etats-Unis et au Canada. En achetant ce terrain sur la commune de Vresse, le groupe réalise sa première implantation sur le sol belge.

Premier camping Huttopia en Belgique

La zone de 8 hectares en bordure de rivière revêt un attrait indéniable pour les investisseurs. "J'ai déjà refusé des offres à plusieurs reprises, mais celle d'Huttopia collait le plus à mes valeurs de durabilité. C'est une véritable aubaine pour la région qu'une entreprise aussi qualitative jette son dévolu sur notre camping. L'arrivée d'Huttopia va pouvoir créer des emplois, et proposer un hébergement locatif de qualité. Pour la région, c'est positif", commente Arnaud Allard.

L'exploitant dit aussi compatir avec les habitués de son camping qui doivent le quitter soudainement, la mort dans l'âme après parfois plusieurs générations d'occupation. Le camping ne compte toutefois aucune personne domicilée, nous assure-t-il, ce qui aurait grandement compliqué son évacuation.

"C'est le début de la fin des campings résidentiels en bord de rivière qui feront place à des campings de passage"

Selon l'entrepreneur, les campings de caravanes résidentielles n'ont plus vraiment leur place en zone inondable, ou du moins en bord de rivière, à cause des cartographies des inondations qui sont revues en permanence. " Il faut comprendre que les zones inondables ont progressé de 400%. Je passe de 20 emplacements inondables en 2020, à 91 impactés en 2021, et cela, avant les inondations du mois de juillet. Sans jouer au devin, dans les mois et les années à venir, on va encore durcir tout cela". Le type de locatifs et d'emplacements de camping plus flexibles comme ceux Huttopia sont dès lors moins impactés par les nouvelles réglementations de la Région wallonne.

Par ailleurs, la surface de la majorité des emplacements est trop faible selon les nouvelles normes en vigueur. Leur agrandissement nécéssiterait le départ forcé de nombreuses caravanes, un scénario que veut éviter le gérant.

La fin du "camping à papa"

Une page se tourne. L'évacuation du camping du Héron, établi à Mouzaive depuis plus de 50 ans, présage ainsi la fin d'un certain type de vacances en bordure de rivière dans nos Ardennes et dont les heures de gloire remontent aux années '80. Arnaud Allard nous confie qu'il préfère se projeter vers l'avenir que de ressasser la nostalgie d'une époque bientôt révolue : "C'est le début de la fin des campings résidentiels en bord de rivière qui feront place à des campings de passage." Il n'est pas exclu que d'autres campings de la région soient confrontés aux mêmes soucis, prédit l'entrepreneur.

Les nouveaux propriétaires prendront possession du terrain du camping du Héron courant 2022. Contacté par nos soins, l'attachée de presse du groupe Huttopia nous informe que le groupe ne préfère pas communiquer sur le projet avant 2022. Le propriétaire du Héron partage leur avis et conclut: "A ce stade, il leur semble prématuré de communiquer eu égard aux difficultés que je rencontre par rapport aux départs de mes résidents."

Le couperet vient de tomber, le camping historique "Le Héron" à Mouzaive, dans la commune de Vresse-Sur-Semois, a été vendu. Il compte 130 caravanes résidentielles. Leurs propriétaires, principalement des vacanciers, sont priés d'évacuer les lieux pour le 31 janvier 2022, rapporte la presse locale, et notamment le journal Vers l'Avenir.Arnaud Allard, propriétaire et exploitant du camping, qui est aussi le bourgmestre de la commune, nous le confirme : "Je suis contraint de vendre sinon je risquais de me retrouver en situation de faillite". C'est l'entreprise familiale et indépendante française Huttopia, spécialisée dans l'hôtellerie de plein air qui s'est portée acquéreuse. L'entreprise est une référence dans le secteur de l'écotourisme. Elle développe "une offre de vacances innovante alliant confort, nature et esthétique, appelée Glamping", peut-on lire sur son site. Arnaud Allard nous explique : "Huttopia était à l'affût depuis quelque temps d'un terrain à acquérir dans la région. Ils achètent en connaissance de cause. Ils voulaient un terrain vide de toute occupation pour faire un camping uniquement de passage, avec des tentes et des petits chalets. Pas pour des résidents de longue durée."Huttopia est déjà présent en France avec 38 destinations, aux Pays-Bas (un camping) et même aux Etats-Unis et au Canada. En achetant ce terrain sur la commune de Vresse, le groupe réalise sa première implantation sur le sol belge. La zone de 8 hectares en bordure de rivière revêt un attrait indéniable pour les investisseurs. "J'ai déjà refusé des offres à plusieurs reprises, mais celle d'Huttopia collait le plus à mes valeurs de durabilité. C'est une véritable aubaine pour la région qu'une entreprise aussi qualitative jette son dévolu sur notre camping. L'arrivée d'Huttopia va pouvoir créer des emplois, et proposer un hébergement locatif de qualité. Pour la région, c'est positif", commente Arnaud Allard. L'exploitant dit aussi compatir avec les habitués de son camping qui doivent le quitter soudainement, la mort dans l'âme après parfois plusieurs générations d'occupation. Le camping ne compte toutefois aucune personne domicilée, nous assure-t-il, ce qui aurait grandement compliqué son évacuation. Selon l'entrepreneur, les campings de caravanes résidentielles n'ont plus vraiment leur place en zone inondable, ou du moins en bord de rivière, à cause des cartographies des inondations qui sont revues en permanence. " Il faut comprendre que les zones inondables ont progressé de 400%. Je passe de 20 emplacements inondables en 2020, à 91 impactés en 2021, et cela, avant les inondations du mois de juillet. Sans jouer au devin, dans les mois et les années à venir, on va encore durcir tout cela". Le type de locatifs et d'emplacements de camping plus flexibles comme ceux Huttopia sont dès lors moins impactés par les nouvelles réglementations de la Région wallonne.Par ailleurs, la surface de la majorité des emplacements est trop faible selon les nouvelles normes en vigueur. Leur agrandissement nécéssiterait le départ forcé de nombreuses caravanes, un scénario que veut éviter le gérant. Une page se tourne. L'évacuation du camping du Héron, établi à Mouzaive depuis plus de 50 ans, présage ainsi la fin d'un certain type de vacances en bordure de rivière dans nos Ardennes et dont les heures de gloire remontent aux années '80. Arnaud Allard nous confie qu'il préfère se projeter vers l'avenir que de ressasser la nostalgie d'une époque bientôt révolue : "C'est le début de la fin des campings résidentiels en bord de rivière qui feront place à des campings de passage." Il n'est pas exclu que d'autres campings de la région soient confrontés aux mêmes soucis, prédit l'entrepreneur. Les nouveaux propriétaires prendront possession du terrain du camping du Héron courant 2022. Contacté par nos soins, l'attachée de presse du groupe Huttopia nous informe que le groupe ne préfère pas communiquer sur le projet avant 2022. Le propriétaire du Héron partage leur avis et conclut: "A ce stade, il leur semble prématuré de communiquer eu égard aux difficultés que je rencontre par rapport aux départs de mes résidents."