1. La hausse des coûts de construction, qui est relativement récente, a-t-elle vraiment impacté la fréquentation de cette 63e édition ?
...

1. La hausse des coûts de construction, qui est relativement récente, a-t-elle vraiment impacté la fréquentation de cette 63e édition ?Il y a très clairement un lien. Les acteurs du clé sur porte ou les cuisinistes l'ont constaté. Les clients sont plus hésitants et repoussent leur décision. En fait, pour la plupart de nos 600 exposants, la situation est compliquée depuis le début de l'année. Les signatures pour les maisons clé sur porte sont par exemple en net recul. L'augmentation des coûts de construction, de 20 à 30 %, ne laisse personne insensible. Il faut toutefois relever que les exposants sont satisfaits de leur salon. Or, c'est un élément essentiel pour nous.2. L'affluence a dégringolé ces dernières années. Il y avait 297.527 visiteurs en 2017, 257.000 en 2019 et 116.273 cette année. L'avenir de Batibouw est-il en danger ?Non, nous restons confiants. En faisant depuis deux ans une croix sur les professionnels, nous avons perdu près de 50.000 visiteurs. Nous souffrons, il ne faut pas le cacher. Mais le salon reste toutefois encore rentable pour l'instant. Jusqu'à quand ? Nous verrons. Le modèle économique a en tout cas évolué : nous basons davantage nos revenus sur les exposants que sur les visiteurs. Le taux de renouvellement des exposants est donc devenu essentiel. Il doit rester aux alentours de 80 %. S'il commence à être plus faible, ce sera problématique. C'était le cas cette année mais c'est uniquement lié à notre modification du calendrier.3. Des changements pour la prochaine édition ?L'édition sera raccourcie à six jours (il y en avait 11 en 2019, Ndlr), du mardi 14 au dimanche 19 mars 2023. Cela permettra de rendre le salon plus dense, de réaliser des économies et de diminuer notre empreinte carbone. Les exposants étaient demandeurs. Nous allons surtout tendre vers un salon plus durable, en tenant compte des défis écologiques à venir. Les exposants qui ne suivent pas cette voie ne seront plus sélectionnés. Il s'agit d'un choix fort, mais qui ne concerne que 15 % des exposants pour le moment. Ce positionnement pourrait toutefois nous en amener des nouveaux. Batibouw a un rôle à jouer en matière de rénovation, de logements à carbone neutre et d'énergie renouvelable. Nous allons saisir cette opportunité.