1. Miser sur l'isolation
...

1. Miser sur l'isolationEn isolant correctement votre toit, vos murs et vos sols, vous pouvez économiser jusqu'à 30 % sur votre facture de chauffage, selon Engie. Selon Michaël Deneve, expert en énergie et directeur du cabinet de conseil Denercon, il s'agit même d'une sous-estimation : "Avec la bonne approche, vous pouvez économiser jusqu'à 50 à 60 pour cent. Rien qu'en isolant votre toit, vous pouvez économiser 25 pour cent sur le chauffage."En remplaçant les vieilles fenêtres, vous améliorez l'efficacité énergétique de votre maison de 15 % en moyenne. Ces rénovations nécessitent un investissement important, des primes sont disponibles pour l'isolation des toits, des murs, des sols et des fenêtres. Sur le site web de Homegrade.brussels, vous trouverez des informations permettant de connaitre les incitants financiers à l'achat et à la rénovation des logements en Région de Bruxelles-Capitale.Vous pouvez encore réduire votre facture de chauffage grâce à diverses techniques d'isolation à la portée de tous : colmater les fissures, bloquer l'entrée d'air sous les portes, isoler les coffres de vos volets, couvrir les tuyaux d'eau chaude dans les pièces froides et isoler votre porte de garage...2. Ne pas oublier la ventilationL'air sec se réchauffe plus facilement que l'air humide. Il est donc important de bien ventiler les pièces à chauffer. Les maisons modernes sont souvent équipées d'un système de ventilation, mais dans les maisons plus anciennes, vous devez vous en occuper vous-même. Pour ce faire, vous pouvez ouvrir les fenêtres pendant une demi-heure lorsque la pièce n'est pas chauffée. Autre avantage : vous pourrez dire adieu aux virus. 3. Choisir le bon type de chauffageLe montant de votre facture dépend du combustible. Sur Centraleverwarmingcv.be (en néerlandais), vous trouverez une comparaison entre le gaz naturel, le mazout, l'électricité et les pellets. N'oubliez toutefois pas que toutes les informations que vous trouvez sur Internet ne sont pas adaptées aux prix actuels de l'énergie.Selon Energiesparen.be, le rendement des nouvelles installations est par ailleurs de 20 à 25 % supérieur à celui des installations âgées, de 15 à 25 ans. "Pour moi, c'est une surestimation", explique Michaël Deneve. "Pouvoir augmenter le rendement de 10 pour cent est déjà impressionnant."Sur Energiesparen.be, vous pouvez également calculer le délai d'amortissement pour le remplacement d'une vieille chaudière. Envisagez également d'acquérir une chaudière à haut rendement ou d'installer une pompe à chaleur. De nombreuses primes sont disponibles. Certaines vont même être augmentées dans les prochains mois.4. Choisir le bon contratN'hésitez pas à comparer les offres des différents fournisseurs. Il existe divers comparateurs en ligne. 5. Purger votre chaudière et vos radiateursLes bulles d'air dans les tuyaux, les radiateurs et les chaudières bloquent le flux d'eau chaude. En purgeant votre installation régulièrement, vous augmenterez son efficacité. Et plus votre installation sera efficace, plus vous ferez des économies.6. Utiliser correctement le thermostatUn thermostat central est généralement installé dans le salon. Il enregistre la température ambiante, envoie l'information à la chaudière, qui s'allume ou s'éteint automatiquement, et contrôle ainsi les radiateurs de toute votre maison. Trouver le bon emplacement est crucial : un thermostat placé contre un mur extérieur mal isolé ou à côté d'une porte enregistrera une température trop basse, ce qui entraîne un déclenchement trop rapide de la chaudière. Un thermostat placé juste à côté d'un radiateur ou en plein soleil aura l'effet inverse. Il existe également des thermostats mobiles.Selon Engie, régler votre thermostat central un degré plus bas vous permettra d'économiser en moyenne 7 % sur vos frais de chauffage.Les thermostats modernes peuvent être programmés pour que votre maison ne soit chauffée que lorsque cela est nécessaire. En anticipant d'une demi-heure l'heure d'allumage et d'extinction souhaitée de votre chaudière, vous obtenez plus de confort avec la même consommation.Bien entendu, baisser la température la nuit et lorsque vous n'êtes pas chez vous est un bon réflexe. De nombreux sites Internet, dont celui de Daikin, recommandent de ne jamais descendre en dessous de 16 degrés Celsius (sauf si vous partez en vacances, par exemple), car réchauffer votre maison demanderait alors trop d'énergie. Michaël Deneve n'est pas entièrement de cet avis. "Le confort prime", explique-t-il. "Lorsque l'on baisse trop la température, il faut beaucoup de temps pour réchauffer à nouveau les espaces de vie à, disons, 22 degrés".7. Installer des vannes thermostatiquesUn thermostat central commande à distance les radiateurs individuels dans les différentes pièces de votre maison. En plaçant des vannes thermostatiques sur les radiateurs, vous pouvez réguler plus précisément la température des pièces. Ces vannes contiennent un capteur qui ajuste l'alimentation en eau chaude en fonction de la température désirée. "Chaque position indique une température", explique Michaël Deneve. "L'astérisque correspond à environ 6 degrés, 1 correspond à 15 degrés, 2 à 17 degrés, 3 à 20 degrés, 4 à 22 degrés et 5 au maximum."Il existe même des thermostats pouvant être contrôlés par Wi-Fi, ce qui permet de contrôler la température des pièces avec un smartphone. Ces vannes coûtent moins de 20 euros pièce, permettent d'économiser jusqu'à 30 %.8. Fermer les volets et les rideauxMême les fenêtres les plus récentes laissent s'échapper de l'énergie. En fermant vos volets et rideaux en temps utile le soir, vous pouvez limiter cette perte. Selon Winsol, les volets doublent la valeur d'isolation du vitrage. Le fabricant conseille également de ne pas suspendre vos rideaux à proximité ou au-dessus de vos radiateurs, sinon vous chaufferez les fenêtres et non la pièce. 9. S'habiller chaudementÀ la maison, portez plus souvent un pull épais, un sweat à capuche ou un peignoir. Des chaussettes épaisses, des pantoufles chaudes et un plaid permettent également de rester au chaud. Encore froid ? Une tasse de café, de thé, de lait (au chocolat) chaud ou un bol de soupe entre les repas vous réchauffera. Vous pouvez alors diminuer le chauffage, voire l'arrêter.10. Garder un oeil sur la consommation En enregistrant systématiquement les relevés de vos compteurs dans Excel ou dans l'application gratuite Energuide, vous garderez un oeil sur votre consommation. Essayez de déduire des routines de ces chiffres, et calculez les économies que vos efforts vous permettront de réaliser. Il n'y a pas meilleure motivation. "Optez également pour un compteur numérique de gaz ou d'électricité", déclare Michaël Deneve. "Il peut envoyer automatiquement les informations à la plateforme de suivi EnergieID (également gratuite)."