Des champs à perte de vue. Et des villas quatre façades à n'en plus finir. Bienvenue à Jodoigne. Ou, plutôt, dans les villages qui entourent le centre-ville et sa grand-place. Là où les promoteurs immobiliers peuvent encore appliquer les recettes du passé et se remémorer leur ancien core business : construire des maisons en veux-tu en voilà. " C'est ce qui fait toujours rêver les gens, surtout par ici où il reste encore beaucoup de terrains disponibles ", souligne Laurence, la petite cinquantaine, attablée à la terrasse de L'Imprévu, un snack du centre-ville. Trouver du foncier n'est donc pas vraiment un problème. D'autant que les prix sont relativement attractifs pour les nombreux Bruxellois ou Louvanistes qui désirent basculer au grand air : il faut compter entre 80.000 et 125.000 pour un terrain de 10 ares. Une belle affaire quand on connaît les tarifs appliqués dans les communes du centre de la province.
...