Le nombre de transactions immobilières à la Côte a augmenté de 6,9% l'an dernier. Le nombre de transactions immobilières a augmenté dans presque toutes les communes côtières, selon Fednot. Les plus fortes hausses ont été enregistrées à Heist-aan-Zee (+22,7%), Coxyde (+18,2%), Blankenberge (+16,9%) et Zeebrugge (+15%). Le nombre de transactions a diminué uniquement à Nieuport (-1,1 %), à Bredene (-1,0 %) et au Coq (-2,5 %).

En général, Knokke et Ostende sont les communes où le plus grand nombre de transactions immobilières ont lieu. En 2019, leur part de marché était de respectivement 16,7% et 19,5%. De plus, le nombre de transactions a augmenté par rapport à 2018: il y a eu +3,5% de transactions en plus à Knokke et l'augmentation a été de +2,1% à Ostende.

"Notre Côte reste populaire auprès des acheteurs de tous les âges. L'augmentation du nombre de transactions immobilières sur la Côte est certainement liée à la suppression du woonbonus (bonus logement) en Flandre. En Flandre occidentale, cela a eu comme conséquence une augmentation de +11,9% du nombre de transactions", a commenté le notaire ostendais Bart van Opstal.

Le prix moyen d'un appartement à la Côte varie fortement d'une commune à l'autre. En 2019, le prix moyen était compris entre 164.174 euros (à Westende) et 513.939 euros (à Knokke). La Panne et Westende étaient les deux communes les moins chères en 2019, les deux seules communes où le prix moyen est inférieur à 200.000 euros.

La crise du coronavirus a eu un impact, comme dans les autres régions du pays, sur les transactions à la Côte. "Le nombre de transactions à la Côte a chuté de 32,8% au cours du premier mois de confinement. Une baisse comparable à celle observée au niveau national. Lors du deuxième mois de confinement, la baisse à la Côte était plus importante que dans le reste du pays: - 28,5% à la Côte contre -18,1% au niveau national", a confirmé le notaire Bart van Opstal

Le nombre de transactions immobilières à la Côte a augmenté de 6,9% l'an dernier. Le nombre de transactions immobilières a augmenté dans presque toutes les communes côtières, selon Fednot. Les plus fortes hausses ont été enregistrées à Heist-aan-Zee (+22,7%), Coxyde (+18,2%), Blankenberge (+16,9%) et Zeebrugge (+15%). Le nombre de transactions a diminué uniquement à Nieuport (-1,1 %), à Bredene (-1,0 %) et au Coq (-2,5 %). En général, Knokke et Ostende sont les communes où le plus grand nombre de transactions immobilières ont lieu. En 2019, leur part de marché était de respectivement 16,7% et 19,5%. De plus, le nombre de transactions a augmenté par rapport à 2018: il y a eu +3,5% de transactions en plus à Knokke et l'augmentation a été de +2,1% à Ostende. "Notre Côte reste populaire auprès des acheteurs de tous les âges. L'augmentation du nombre de transactions immobilières sur la Côte est certainement liée à la suppression du woonbonus (bonus logement) en Flandre. En Flandre occidentale, cela a eu comme conséquence une augmentation de +11,9% du nombre de transactions", a commenté le notaire ostendais Bart van Opstal. Le prix moyen d'un appartement à la Côte varie fortement d'une commune à l'autre. En 2019, le prix moyen était compris entre 164.174 euros (à Westende) et 513.939 euros (à Knokke). La Panne et Westende étaient les deux communes les moins chères en 2019, les deux seules communes où le prix moyen est inférieur à 200.000 euros. La crise du coronavirus a eu un impact, comme dans les autres régions du pays, sur les transactions à la Côte. "Le nombre de transactions à la Côte a chuté de 32,8% au cours du premier mois de confinement. Une baisse comparable à celle observée au niveau national. Lors du deuxième mois de confinement, la baisse à la Côte était plus importante que dans le reste du pays: - 28,5% à la Côte contre -18,1% au niveau national", a confirmé le notaire Bart van Opstal