"On peut se réjouir de la diminution du chômage, mais on a quand même une frustration: le manque de main d'oeuvre dans certains secteurs, comme celui de la construction", explique André Antoine. Quatorze métiers de la construction sont en pénurie. "Or, c'est un grand pourvoyeur de main d'oeuvre. Il faut la qualifier davantage", estime Raymonde Yerna. Marie-Dominique Simonet s'est dite "heureuse" que l'Enseignement obligatoire et de Promotion sociale se soit associé à cette convention, "qui va s'articuler sur une meilleure utilisation des ressources".

"La performance énergétique, sanitaire et environnementale des bâtiments constitue le défi de ces 40 prochaines années (...) Certaines compétences additionnelles doivent être maîtrisées", a souligné Marc Lefebvre, président de la Confédération Construction Wallonne (CCW).

La convention cadre comprend quatre domaines (déclinés en 12 axes) portant sur les référentiels métiers et la validation des compétences (1), l'information, la promotion et l'orientation vers les métiers du secteur (2), les places de stages et le soutien à l'insertion (3), la formation des demandeurs d'emploi et des travailleurs et un axe transversal "égalité des chances" (4).

Trends.be avec Belga

"On peut se réjouir de la diminution du chômage, mais on a quand même une frustration: le manque de main d'oeuvre dans certains secteurs, comme celui de la construction", explique André Antoine. Quatorze métiers de la construction sont en pénurie. "Or, c'est un grand pourvoyeur de main d'oeuvre. Il faut la qualifier davantage", estime Raymonde Yerna. Marie-Dominique Simonet s'est dite "heureuse" que l'Enseignement obligatoire et de Promotion sociale se soit associé à cette convention, "qui va s'articuler sur une meilleure utilisation des ressources". "La performance énergétique, sanitaire et environnementale des bâtiments constitue le défi de ces 40 prochaines années (...) Certaines compétences additionnelles doivent être maîtrisées", a souligné Marc Lefebvre, président de la Confédération Construction Wallonne (CCW). La convention cadre comprend quatre domaines (déclinés en 12 axes) portant sur les référentiels métiers et la validation des compétences (1), l'information, la promotion et l'orientation vers les métiers du secteur (2), les places de stages et le soutien à l'insertion (3), la formation des demandeurs d'emploi et des travailleurs et un axe transversal "égalité des chances" (4). Trends.be avec Belga