Mieux vaut tard que jamais. Le petit monde de l'immobilier belge a enfin effectué, ces derniers mois, le grand saut vers le numérique. Il a fallu le pousser dans le dos, tant ce secteur pour le moins conservateur était assis sur ses certitudes. Et sur ses vieilles habitudes, qui continuent toutefois de faire recette. Sauf que rien ne résiste vraiment au digital. Sauf que les millennials sont passés par là. Sauf que les pratiques et les mentalités sont en train de changer. Et qu'il faut donc bien s'adapter à de nouvelles tendances. Résultat : les dizaines de start-up qui gravitent autour de l'immobilier commencent à être entendues par les grands promoteurs. Des partenariats se nouent, des investissements s'effectuent, des nouvelles pratiques voient le jour. La mutation numérique semble donc avoir amorcé son réel départ.
...