Quand on achète un appartement à titre d'investissement pour ses vieux jours, mettre la main sur un locataire fiable est l'un des premiers défis. Et pour faire son choix, peu d'éléments entrent finalement en compte. " Le montant du salaire est bien évidemment le premier élément, confie Olivier Reyé, directeur général de Trevi. De même que la stabilité de l'emploi et donc la nature du contrat de travail. Nous ne pouvons jamais être certain de la qualité d'un locataire mais il est possible de diminuer les risques. "

Pour Trends-Tendances, le principal réseau d'agences immobilières Trevi a effectué une analyse du temps d'attente moyen nécessaire avant qu'un appartement mis en location ait trouvé preneur. Et ce à partir d'un échantillon de 2.519 locations effectuées à Bruxelles entre 2012 et 2019. Qu'en retirer ? Qu'il faut en moyenne 41 jours pour louer un appartement, tous types confondus. " Il est difficile de réduire ce laps de temps, explique Olivier Reyé. Il faut organiser l'agenda des visites et analyser le dossier du locataire. Descendre en dessous de ce seuil est plus difficile. " D'ailleurs, d'après l'analyse de Trevi, seulement 32 % des appartements se louent en moins de 20 jours. Et près de 30 % des appartements ne sont pas encore loués après deux mois.

Petit loyer, petite attente

Quand on analyse la durée de mise en location en fonction du type d'appartement, on voit que ce sont les biens les plus petits, du studio à l'appartement une chambre, qui trouvent preneurs le plus rapidement. " Sans surprise, car c'est là que la demande est la plus importante. "

Autre constat : plus le loyer est faible, plus l'appartement se louera rapidement. Il ne faudra patienter que 40 jours pour un loyer inférieur à 700 euros, alors que l'attente se prolongera en moyenne de 25 jours pour les loyers qui dépassent les 2.000 euros. En toute logique, puisqu'il existe moins de candidats locataires pour ce dernier type de bien sur le marché.

© Trends/Trevi