Ruée vers la mer du Nord: quelle destination choisir?
...

Le prix des appartements à Bredene a dégringolé de 23,5% au premier trimestre par rapport à avril 2020, d'après le baromètre des notaires. Le recul le plus spectaculaire de toute la côte dans ce segment. Avec un prix médian de 184.500 euros contre 200.000 euros en 2010, la tendance baissière sur 10 ans se poursuit. "Chaque commune côtière enregistre des cycles de vieillissement et de rénovation des appartements de vacances, explique Filip Dermul de l'Agence Dermul. Bredene-Duinen qui vit du tourisme connaît actuellement une phase de transition." Les propriétaires qui souhaitent vendre risquent bien d'être déçus par le prix." "Ils n'obtiendront pas plus que ce qu'ils ont payé il y a cinq ou six ans, TVA incluse, indique Mathias Dewulf (Immo François). Alors qu'à Knokke, le bénéfice réalisable après trois ans est déjà conséquent." Bredene ne fait pas mieux au niveau du neuf, d'après le bureau d'études de Crombrugghe & Partners. La commune totalise à peine six projets, le moins bon score de tout le littoral. Avec une moyenne de 86 m2 par appartement, Bredene détient aussi la palme des plus petits appartements neufs, vendus au prix le plus bas (3.100 euros/m2) malgré la forte hausse de l'an dernier (+ 9,7%). "De nombreux touristes habitués des campings de la commune ont fini par acheter un petit appartement à un prix raisonnable, une catégorie de biens aujourd'hui en difficulté", fait remarquer Bart van Opstal, notaire actif à Ostende et à Bredene. "L'offre est tout simplement insuffisante, constate Filip Dermul. Tout ce qui était réalisable a été réalisé ces dernières décennies. L'offre concerne essentiellement des maisons de lotissement à Bredene-Dorp, à l'intérieur des terres." Le prix des maisons a grimpé de 15,4% l'an dernier, un record à la mer du Nord. Avec un prix médian de 285.000 euros, Bredene passe pour la plus localité la plus coûteuse après Knokke-Heist et Le Coq. "Bredene est en quelque sorte l e dortoir d'Ostende et attire des gens de toute la région en quête de maison dans le cadre verdoyant des polders." "Les familles d'Ostende où les lotissements sont quasi inexistants se rabattent sur Bredene, poursuit Mathias Dewulf. Les vendeurs poussent les candidats acheteurs à surenchérir. Les villas sont elles aussi très demandées." Bart van Opstal, quant à lui, estime l'offre satisfaisante. "De nombreux projets sont en cours de réalisation à Bredene-Dorp et d'autres sont encore à l'étude. La qualité est au rendez-vous. Bredene-Sas, plus populaire, propose une offre différente. Les jeunes ménages acquièrent des maisons d'ouvrier vieillottes à un prix défiant toute concurrence (à partir de 150.000 euros) pour ensuite les rénover peu à peu. L'offre et la demande de maisons sont relativement équilibrées à Bredene."