Ruée vers la mer du Nord: quelle destination choisir?
...

Le prix médian des appartements à Blankenberge s'est bonifié de 8,5% à 205.000 euros, selon le Baromètre des notaires. Sur la digue, le prix atteignait 230.000 euros l'an dernier. "Tous les signaux sont au vert, estime Bart Vandemoortele (Immo Marina). En front de mer et au port de plaisance, la valorisation devrait atteindre les 10% cette année, selon moi." "Les ventes ont explosé après le confinement, à tel point qu'on peut aujourd'hui parler de pénurie, pour les situations d'exception en tout cas, assure Michiel Vervecken, agent immobilier chez Dewaele. De nombreux propriétaires ont différé leur projet de vente car ils ne savent toujours pas s'ils pourront partir en vacances à l'étranger. Il n'y a pas 10 appartements à vendre en front de mer. Du jamais vu." La connexion ferroviaire directe a boosté la croissance de Blankenberge qui a vu débouler les touristes en masse, un nouveau point fort pour les investisseurs en quête de biens d'investissement et de rapport. Le marché de la location a le vent en poupe. "Tous nos biens en portefeuille sont loués jusqu'en septembre, indique Bart Vandemoortele. Contrairement à avant, du temps où les locataires fidèles réservaient déjà pour l'année suivante, beaucoup se déci-dent à la dernière minute en fonction des dernières mesures sanitaires. L'activité est intense. Espérons que les mesures de sécurité seront maintenues et respectées en cas de forte affluence inopinée." Des bagarres ont éclaté sur la plage de Blankenberge l'été dernier. "Un malheureux événement que nous préférons oublier", soupire l'agent immobilier.Selon Anthony De Clerck d'Immo François, les studios et les appartements une chambre sont les laissés-pour-compte. "Les appartements deux chambres, les maisons mitoyen-nes et les villas, en revanche, sont très demandés." Les statistiques trimestrielles de maisons à Blankenberge n'ont pas été communiquées. L'an dernier, le prix médian s'élevait à 257.000 euros. "Les biens surannés, bon marché, changent de mains et sont systématiquement rénovés, raocnte Michiel Vervecken. Les quartiers moins prisés retrouvent une nouvelle vie grâce aux jeunes ménages. Les jeunes retournent à Blankenberge après leurs études. Les villas, plutôt rares à Blankenberge, trouvent preneur en un rien de temps." Après Ostende et Knokke, Blankenberge est la commune côtière qui compte le plus de projets immobiliers pour le moment: pas moins de 20, selon les chiffres du bureau de Crombrugghe & Partners. Le prix médian au m2 s'est stabilisé à 3.350 euros l'an dernier. "La demande de bâti neuf est aujourd'hui considérable, ce qui met la revente dans le segment bon marché sous pression, poursuit Michiel Vervecken. Notre service d'études anticipe une possible suroffre dans un ou deux ans. Certes, les grands promoteurs ont les reins assez solides pour faire face à des délais de vente plus longs ou des marges bénéficiaires réduites mais cette suroffre pourrait s'avérer fatal pour des pharmaciens ou les médecins qui ont des projets sur le marché immobilier."