La direction a lancé voici quinze jours un appel d'offres pour ce projet visant les trois bâtiments, inoccupés depuis 2008, qui représentent une superficie totale de 2.800 m2. L'accès de l'hôtel sera extérieur au parc mais une partie des chambres donnera sur l'Orangerie.

Selon l'appel d'offres pour cet hôtel dont la concession est accordée pour 60 ans, la rénovation de la toiture et des murs représente un investissement évalué entre 4 et 7 millions d'euros, auquel viendraient s'ajouter 4 millions d'euros pour l'aménagement intérieur.

"Cette démarche, souligne-t-on de source proche de la direction du domaine de Versailles, s'inscrit dans la politique de rénovation d'activités économiques dans les monuments historiques, de valorisation des espaces et d'implantation d'activités économiques dans les monuments historiques".

Le groupe AccorHotels, qui participe à l'appel d'offres selon le Journal du Dimanche, a confirmé son intérêt à l'AFP. "Ce qui serait surprenant, c'est qu'on ne fasse pas partie des groupes qui soumettent un projet. A partir du moment où vous êtes numéro un sur un marché, c'est logique qu'on soit dans la course", a indiqué un porte-parole.

Un projet d'"hôtel de charme" de 23 chambres avait déjà été annoncé en 2010 et une concession de 30 ans avait été accordée à une société privée, Ivy International mais celle-ci y avait finalement renoncé.

Le château de Versailles, dans le sud-ouest de Paris, est l'un des sites les plus visités par les touristes en France.

Avec l'AFP

La direction a lancé voici quinze jours un appel d'offres pour ce projet visant les trois bâtiments, inoccupés depuis 2008, qui représentent une superficie totale de 2.800 m2. L'accès de l'hôtel sera extérieur au parc mais une partie des chambres donnera sur l'Orangerie. Selon l'appel d'offres pour cet hôtel dont la concession est accordée pour 60 ans, la rénovation de la toiture et des murs représente un investissement évalué entre 4 et 7 millions d'euros, auquel viendraient s'ajouter 4 millions d'euros pour l'aménagement intérieur. "Cette démarche, souligne-t-on de source proche de la direction du domaine de Versailles, s'inscrit dans la politique de rénovation d'activités économiques dans les monuments historiques, de valorisation des espaces et d'implantation d'activités économiques dans les monuments historiques".Le groupe AccorHotels, qui participe à l'appel d'offres selon le Journal du Dimanche, a confirmé son intérêt à l'AFP. "Ce qui serait surprenant, c'est qu'on ne fasse pas partie des groupes qui soumettent un projet. A partir du moment où vous êtes numéro un sur un marché, c'est logique qu'on soit dans la course", a indiqué un porte-parole.Un projet d'"hôtel de charme" de 23 chambres avait déjà été annoncé en 2010 et une concession de 30 ans avait été accordée à une société privée, Ivy International mais celle-ci y avait finalement renoncé.Le château de Versailles, dans le sud-ouest de Paris, est l'un des sites les plus visités par les touristes en France.Avec l'AFP