Le marché hainuyer de l'appartement neuf reste particulièrement dynamique. Son stock est l'un des plus élevés de Wallonie et suit la même courbe que celui de la province de Liège. On y retrouve deux fois plus d'appartements à vendre qu'à Bruxelles.
...

Le marché hainuyer de l'appartement neuf reste particulièrement dynamique. Son stock est l'un des plus élevés de Wallonie et suit la même courbe que celui de la province de Liège. On y retrouve deux fois plus d'appartements à vendre qu'à Bruxelles. Si l'offre tutoyait les sommets en septembre dernier (1.606 unités), elle est désormais dans la lignée des chiffres publiés en avril dernier (1.302 unités), selon les derniers chiffres livrés par le bureau de Crombrugghe & Partners pour Trends-Tendances. Les promoteurs semblent y trouver un terrain de jeu particulièrement favorable. Et ce même s'ils doivent travailler avec des marges plus faibles puisque le prix de vente moyen est le plus bas de Belgique (2.475 euros/m2), soit 1.000 euros de moins qu'en Brabant wallon et 1.600 euros de moins qu'à Bruxelles. Précisons bien évidemment que le prix du foncier y est bien plus abordable, de quoi rééquilibrer les comptes. Les prix se sont envolés en un an (+ 7,5%). Ils sont particulièrement homogènes dans toute la province. Seule Tournai est un peu plus chère. La bonne nouvelle du marché hainuyer vient de Charleroi où le marché du neuf semble devenir de plus en plus consistant. L'offre d'appartements grimpe à un niveau jamais atteint avec 127 appartements mis en vente (13.199 m2). Ce qui augure peut-être enfin d'une envolée dans les prochains mois, histoire de profiter de l'important travail effectué par les autorités pour redorer l'image locale. Les projets présents il y a six mois (Myosotis & Magnolia de Sotraba et d'Azebois) ont été vendus et remplacés par de nouveaux. Parmi les projets, peu sont situés toutefois dans le centre-ville. Pour le reste, citons Eden Garden, Val au Bois (Concept Confort), Marcinelle Appartements, Résidence Nora-Line ou encore la Résidence du Moulin. Les prix sont stables par rapport à l'an dernier, à 2.400 euros/m2. Mais ils sont en augmentation de 37% par rapport à 2020. Les communes qui entourent Mons constituent toujours le district le plus fourni. On y retrouve 424 unités en cours de commercialisation, même s'il faut noter qu'il y en avait 629 un an plus tôt. Des entités comme Enghien, Seneffe, Braine-le-Comte ou encore La Louvière attirent toujours autant les promoteurs. Les prix sont partis à la hausse par rapport à l'an dernier (+ 8%) et dans la lignée de la moyenne provinciale (2.400 euros/m2). Parmi les projets en cours, relevons les Résidences de la Strada (Wilhelm & Co), les Jardins du Centre et Villanova (Matexi) à La Louvière, Soignies Moulin et Arborescence (Aboreal) à Soignies, Agora Braine (Delzelle), Le Champ du Moulin (DCB), le Clos de la Houssière (iMoges) et le Parc de la Wilote (Matexi) à Braine-le-Comte, Coeur de Jurbise (Delzelle) à Jurbise, la Résidence Silendre (ECA) à Enghien, la Résidence Butterfly (Sotraba) à Binche et Manage Liberté à Manage. L'offre est par contre en diminution à Mons, passant en un an de 374 à 200 appartements. Les projets s'y vendent particulièrement vite. Parmi les développements en cours, citons la Résidence Elie (Lixon), le Champ de l'Orée, Le Maisières (Aboreal), Les Trois mâts (Thomas & Piron), la Maison du Gouverneur (Thomas & Piron), Les Lisières d'Havré (Matexi), Cross Project (Eckelmans) et les Jardins de la Faïencerie (Concept Confort). Les prix ont augmenté de 3% en un an. Tournai reste dans des standards très élevés, un niveau qu'elle n'a plus connu depuis 2014. On y retrouve désormais 150 unités mises en vente. Les prix sont à l'avenant puisqu'ils sont en hausse de 7% en un an et de 14,5% en deux ans. C'est toujours dans la Cité aux Cinq Clochers que les prix sont les plus élevés de toute la province (2.900 euros/m2). Parmi les nouveaux projets, citons les Jardins de la Pasture (REIM), 7ème Art (Cit Red), la Cimenterie Delwart (Kairos), Les Terrasses de la Renaissance (Colbert Investissement), l'Ilot Desclée (Klarys Promotion), L'Orée de la Bozière (Bouygues Immobilier), Résidences Madame et Féron (Willemen) de même que les Jardins de la Melle (Jorion Desmet Immobilier). Pour ce qui est des communes situées dans les alentours de Tournai, l'offre reste particulièrement fournie à Ath, Mouscron et dans les communes picardes, avec 325 unités. Les prix sont également en nette augmentation par rapport à l'an dernier (+ 9%). Parmi les projets en cours de commercialisation, relevons les Jardins de Roselle (Matexi), la Résidence Carton- Herman (Multi-Build), les Haleurs (DCB), les Prés du Roy (DCB) et la Résidence les Trois Ponts (Thomas & Piron) à Ath, Sarma (C&C construct), Central Park (Tradeco), le Clos des Impressionnistes (DCB), le Village du Castert (Les promotions du Castert), la Résidence Brooklin et la Résidence de la Coquinie (Abli) à Mouscron, Les Jardins du Bois Blanc (Thomas & Piron) et Cérès (Sotraba) à Leuze-en-Hainaut.