Le début de cette procédure signifie qu'une enquête publique sera lancée avant la fin de l'année. "Ce n'est que lorsque je disposerai de tous les points de vue et de toutes les objections possibles que je pourrai prendre une décision sur la suppression de la protection du bateau", a déclaré le ministre. La péniche est la seule à être conservée dans son état d'origine en Flandre.

La Ville s'est déclarée ouverte à la discussion avec des associations de protection du patrimoine maritime afin d'envisager d'autres options que la simple démolition. "Nous pourrions envisager un démantèlement et une reconstruction documentés ou une relocalisation du navire dans son intégralité. La condition est que des partenaires s'engagent à rendre la restauration possible", a précisé le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NVA). La Ville va réaliser une documentation complète du bateau grâce à des photos et un scan 3D.

Les péniches comme le Céphée avaient une grande capacité de charge et devaient être remorquées, la plupart du temps par des chevaux circulant le long de l'eau. Ce type de bateau était courant jusque dans les années 1930 et a même représenté 50% de la flotte de navigation intérieure en Belgique.

Le début de cette procédure signifie qu'une enquête publique sera lancée avant la fin de l'année. "Ce n'est que lorsque je disposerai de tous les points de vue et de toutes les objections possibles que je pourrai prendre une décision sur la suppression de la protection du bateau", a déclaré le ministre. La péniche est la seule à être conservée dans son état d'origine en Flandre. La Ville s'est déclarée ouverte à la discussion avec des associations de protection du patrimoine maritime afin d'envisager d'autres options que la simple démolition. "Nous pourrions envisager un démantèlement et une reconstruction documentés ou une relocalisation du navire dans son intégralité. La condition est que des partenaires s'engagent à rendre la restauration possible", a précisé le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NVA). La Ville va réaliser une documentation complète du bateau grâce à des photos et un scan 3D. Les péniches comme le Céphée avaient une grande capacité de charge et devaient être remorquées, la plupart du temps par des chevaux circulant le long de l'eau. Ce type de bateau était courant jusque dans les années 1930 et a même représenté 50% de la flotte de navigation intérieure en Belgique.