En 2021, un volume total de 2,28 millions de m2 a été enregistré, soit 15% de plus qu'en 2020, année marquée par la crise covid. Ce volume est également supérieur de 12% à la moyenne sur cinq ans et de 25% à la moyenne sur dix ans.

Néanmoins, des différences sont perceptibles entre les segments de marché: la semi-industrie enregistre le volume le plus élevé jamais atteint, tandis que la logistique cède un peu de terrain malgré la forte demande des utilisateurs.

En effet, 813.000 m2 de locaux logistiques ont été loués et vendus en Belgique, soit 17% de moins que le volume 2020 et 21% de moins que la moyenne sur cinq ans, mais 6% de plus que la moyenne sur dix ans. "La raison évidente en est la rareté persistante de l'offre", explique JLL.

A l'inverse, l'année 2021 aura été un grand succès pour le marché des espaces semi-industriels: près de 1,48 million de m2 en ont été vendus ou loués, soit 45% de plus qu'en 2020 et 31% de plus que la moyenne des cinq dernières années.

En 2021, un volume total de 2,28 millions de m2 a été enregistré, soit 15% de plus qu'en 2020, année marquée par la crise covid. Ce volume est également supérieur de 12% à la moyenne sur cinq ans et de 25% à la moyenne sur dix ans. Néanmoins, des différences sont perceptibles entre les segments de marché: la semi-industrie enregistre le volume le plus élevé jamais atteint, tandis que la logistique cède un peu de terrain malgré la forte demande des utilisateurs. En effet, 813.000 m2 de locaux logistiques ont été loués et vendus en Belgique, soit 17% de moins que le volume 2020 et 21% de moins que la moyenne sur cinq ans, mais 6% de plus que la moyenne sur dix ans. "La raison évidente en est la rareté persistante de l'offre", explique JLL. A l'inverse, l'année 2021 aura été un grand succès pour le marché des espaces semi-industriels: près de 1,48 million de m2 en ont été vendus ou loués, soit 45% de plus qu'en 2020 et 31% de plus que la moyenne des cinq dernières années.