Les capitaux débordant et les taux restant à des niveaux planchers, les investisseurs étrangers (américains et asiatiques surtout) et belges ne se sont pas fait prier. Si on savait que la vente de trois shoppings en début d'année (Rive Gauche, Docks et Woluwe) ferait grimper la moyenne, on s'attendait un peu moins à assister à un sp...

Les capitaux débordant et les taux restant à des niveaux planchers, les investisseurs étrangers (américains et asiatiques surtout) et belges ne se sont pas fait prier. Si on savait que la vente de trois shoppings en début d'année (Rive Gauche, Docks et Woluwe) ferait grimper la moyenne, on s'attendait un peu moins à assister à un sprint de fin d'année aussi disputé, avec quelques transactions d'envergure. Dont notamment la vente de l'immeuble The One d'Atenor (29.511 m2 livrés en 2019), dans le quartier européen, à Deka Immobilien Investment Gmbh, société d'investissement allemande. Une transaction estimée à 150 millions selon Cushman. Et dont le montant devrait encore grimper si la Commission européenne signe, comme espéré, un bail locatif longue durée. AG Insurance s'est pour sa part séparé des 40% qu'il possédait encore dans le shopping de Woluwe (100 millions par Eurocommercial Properties). Citons également, dans la capitale, la Tour de l'Hôpital (62 millions par Quilvest et Arax Properties) et les immeubles Serenitas et Moulin à Papier (27 millions par BPI Real Estate). Enfin, le 28 décembre, Equilis a déposé un second pied sur le segment du bureau. Il a finalisé l'achat, via la société DuoDev (Mulliez et Mestdagh), d'un immeuble de 7.280 m2 situé au numéro 100 de la rue du Trône, à Ixelles. Le vendeur est Fedris. Le bâtiment fera l'objet d'une rénovation menée par Assar Architects. L'affectation restera dédiée au bureau, à l'exception des deux premiers niveaux. Notons que, d'une manière générale, on peut déjà affirmer que 2019 sera bien moins florissante en matière d'investissement, le pipeline de biens mis en vente étant bien faible.