Le 3 décembre prochain, la Banque centrale européenne devrait annoncer de nouvelles mesures qui auront pour effet de maintenir les taux d'intérêt très bas, voir de les diminuer encore plus. Bien entendu, il s'agit là de taux d'intérêt à court terme. Aujourd'hui, ceci dit, les taux à long terme ne sont pas beaucoup plus élevés, et il y a de fortes chances que ces taux d'intérêt à long terme resteront encore très bas...

Comme le Belge a toujours une brique dans le ventre, c'est l'occasion d'envisager de plus près un bien dans le cadre d'un investissement locatif, histoire d'arrondir sa pension légale de manière intelligente. Sans dévoiler de véritables secrets, Eric Verlinden, le dynamique patron du réseau d'agences immobilières Trevi, a donné quelques conseils de bon sens à mes confrères de L'Echo. En voici quelques-uns.

Un conseil : ne vous identifiez jamais à un bien immobilier !

Le patron de Trevi déconseille, par exemple, d'acheter dans une copropriété d'investisseurs. La raison ? Tous les appartements seront forcément libérés au même moment, et la plupart du temps avec des finitions similaires ! Autrement dit, difficile de se distinguer face aux locataires éventuels.

Second conseil qui tombe sous le sens mais qu'il ne faut pas hésiter à rappeler, car certains le perdent de vue : la localisation du bien à louer est importante. Il doit être situé à côté de moyens de communications, de commerces, d'écoles et de parcs.

N'oubliez pas non plus de rester objectif : la question, en effet, n'est pas de savoir si vous vous verriez habiter dans l'appartement en question, mais si un locataire s'y projetterait. En clair, ne vous identifiez jamais à un bien !

Enfin, et plus que jamais, il faut rendre votre bien le plus attrayant possible aux yeux des locataires potentiels. Par exemple, pour l'aménagement intérieur, le patron des agences Trevi conseille d'investir dans des luminaires, des stores et des placards intégrés. Pourquoi ? Mais parce que les locataires, notamment les expatriés qui ne savent pas combien de temps ils vont rester, rechignent à investir à perte dans ce genre de décoration.

Avant de se lancer dans l'achat d'un bien immobilier destiné à être loué, il faut être honnête avec soi-même : êtes-vous un investisseur passif ou actif ? La question mérite d'être posée, car si vous n'êtes pas prêt à aller régler un problème le samedi matin chez votre locataire, ou à être dérangé en semaine, c'est que vous êtes un investisseur passif. Dans ce cas, soit vous devez fonctionner avec un tiers de confiance - mais cela vous coûtera de l'argent (6% en moyenne de votre loyer) et diminuera d'autant votre rendement - soit vous devez vous diriger vers d'autres investissements plus calmes que la brique. Mais ça, c'est une autre histoire.