"Nous conduisons un nouveau test de vidéos suggérées, qui permet à des gens de découvrir des vidéos similaires à celles qu'ils ont appréciées", a indiqué un porte-parole à l'AFP.

Le réseau social va par la suite proposer à une poignée d'éditeurs de vidéos de conserver 55% des revenus liés à l'affichage de publicités.

Les annonces seront insérées entre les clips, et les éditeurs de vidéos seront rémunérés en fonction de la longueur de ces dernières.

Si une annonce s'affiche entre un clip d'une minute et un autre de quatre minutes, l'éditeur du premier obtiendra 1/5 des 55%, le second 4/5.

Facebook n'a en revanche pas communiqué le prix des publicités vidéo.

Le son sera activé par défaut pour les publicités, ce qui n'est pas le cas actuellement pour les vidéos.

Pour se différencier de YouTube qui propose déjà un modèle de partage de revenus identique --55%-45%--, Facebook veut que les publicités n'apparaîssent qu'après le visionnage de plusieurs vidéos.

De son côté, YouTube affiche parfois des annonces au début de la première vidéo ainsi que des publicités se superposant aux vidéos.

"Nous conduisons un nouveau test de vidéos suggérées, qui permet à des gens de découvrir des vidéos similaires à celles qu'ils ont appréciées", a indiqué un porte-parole à l'AFP. Le réseau social va par la suite proposer à une poignée d'éditeurs de vidéos de conserver 55% des revenus liés à l'affichage de publicités. Les annonces seront insérées entre les clips, et les éditeurs de vidéos seront rémunérés en fonction de la longueur de ces dernières. Si une annonce s'affiche entre un clip d'une minute et un autre de quatre minutes, l'éditeur du premier obtiendra 1/5 des 55%, le second 4/5. Facebook n'a en revanche pas communiqué le prix des publicités vidéo. Le son sera activé par défaut pour les publicités, ce qui n'est pas le cas actuellement pour les vidéos. Pour se différencier de YouTube qui propose déjà un modèle de partage de revenus identique --55%-45%--, Facebook veut que les publicités n'apparaîssent qu'après le visionnage de plusieurs vidéos. De son côté, YouTube affiche parfois des annonces au début de la première vidéo ainsi que des publicités se superposant aux vidéos.