Mi Smart Electric Folding Bike : le vélo pliable de Xiaomi
...

Mi Smart Electric Folding Bike : le vélo pliable de XiaomiLe touche-à-tout chinois s'attaque aussi aux vélos électriques. Avec une expertise dans les composants électroniques et les batteries, ce marché porteur lui faisait les yeux doux. L'autonomie de ce vélo original lui confère des vertus plutôt citadines - 45 km avec une charge effectuée en quatre heures - et une batterie amovible. Son gros plus est sa petite taille, son poids (15 kg) et son compteur qui enregistre une multitude de données. Son coût, enfin, est minimaliste pour ce type de produits.Prix : 999 euros.Unagi Model One E500 : la Tesla des trottinettesBien qu'elle soit équipée de deux moteurs électriques de 250 watts, logés derrière chaque roue, cette trottinette ne pèse que 10 kg, ce qui la rend très pratique pour les trajets modaux domicile-bus/train-travail. Elle atteint une vitesse de pointe d'environ 25 km/h et possède une autonomie de 30 km. La plupart de ses performances sont dues à son cadre high-tech en magnésium, aluminium et fibre de carbone, ainsi qu'à son écran intégré. Design, pratique et autonome, elle se plie en un seul clic, ce qui en fait un excellent choix pour les navetteurs quotidiens. Étonnant : aucune application n'est nécessaire pour l'utiliser, mais la vitesse et le niveau d'autonomie sont indiqués sur l'écran - là encore très futuriste. Trois LED sont dissimulées dans le guidon futuriste et éclairent bien, jusqu'à dix mètres environ. De même, le phare arrière se met automatiquement en marche en cas de freinage et, de nuit, pour évoluer en toute sécurité. Ses pneus en caoutchouc anti-crevaison sont durables et bien adaptés aux routes lisses, mais ils vous feront claquer des dents sur les terrains accidentés. Oui, les déplacements quotidiens peuvent être stylés, rapides et amusants. Prix : 999 eurosGocycle G4i : un transportable de luxeCréé par d'anciens ingénieurs de MCLaren, le Gocycle G4i se plie et se déplie en moins de 10 secondes. Et il est probablement ce qui se fait de mieux dans le domaine. Ce vélo électrique pliable est hyper intuitif, super rapide et ultra léger... Il embarque une série de technologies exclusives : un cadre en forme de Y entièrement suspendu, un moteur de moyeu avant qui fait grimper les côtes à toute vitesse, une chaîne et des engrenages entièrement fermés, des roues monoblocs en magnésium sur une fourche de type lefty, mais aussi des feux intégrés, un écran multicolore, des vitesses automatiques prédictives et une batterie extrêmement puissante. Son arme secrète, c'est le mode "On-Demand", activé par un petit bouton poussoir situé sur la poignée gauche, qui délivre une puissance maximale pendant la durée de son utilisation. Avec son cadre en alliage de magnésium et de carbone, son style ouvertement "futuriste", le G4i vous fait voyager dans le futur. Mieux encore, lorsque vous roulez sur cette merveille pliable, vous avez l'impression d'être un cycliste en bien meilleure forme que vous ne l'êtes en réalité.Prix : 5499 euros.Deux accessoires indispensablesPOC Omne Eternal : le casque d'éclairage qui se recharge tout seul C'est une première mondiale. En tout cas, du côté des fabricants de casques pour vélos. La société suédoise POC - une référence dans le milieu cycliste - vient de sortir le tout premier casque cycliste se rechargeant en permanence grâce à l'énergie solaire. Au coeur de cette petite révolution : des cellules de captation d'énergie solaire, baptisées "Powerfoyle". Un matériau révolutionnaire, capable de transformer la lumière (qu'elle soit naturelle ou artificielle) en énergie électrique. Il suffit de placer le casque sur la tête pour qu'une LED rouge, placée à l'arrière, s'active automatiquement et optimise la sécurité du cycliste, sans même qu'il ait à y penser. À l'usage, la recharge fonctionne effectivement très bien grâce aux capteurs situés dans l'arceau au-dessus de la tête. Plus la lumière est brillante, mieux c'est. Une véritable prouesse écologique et technologique.Prix : 250 euros (disponible à partir de juin)Bosch FreshUp : du plasma pour détruire les odeursDe temps en temps, il arrive qu'un produit soit si intelligent que vous êtes époustouflé. Le FreshUp de Bosch est de cette trempe. L'industriel allemand a créé le premier appareil électronique au monde qui dissout les odeurs des vêtements sans utiliser d'eau, de solvants ou de détergents. Et la façon dont il le fait est ingénieuse. Lorsque vous l'allumez, le FreshUp génère du plasma. Oui, le plasma : le mystérieux "quatrième état" de la matière, après le solide, le liquide et le gaz. Eh bien, il s'avère que le plasma est également capable de dissoudre les molécules d'odeur. Qui l'eut cru ? Ainsi, lorsque vous passez le FreshUp sur vos vêtements, toutes les odeurs persistantes - de la fumée aux odeurs corporelles - sont complètement éliminées. Idéal pour les vêtements de travail - surtout si vous vous déplacez à vélo avec des costumes qui ne peuvent être nettoyés qu'à sec -, le FreshUp fait aussi un travail miraculeux pour éliminer les odeurs de transpiration sur vos vêtements. Avec une autonomie de 60 minutes sur une seule charge et une recharge en 3 à 4 heures via l'USB-C, c'est aussi un compagnon de voyage idéal.Prix : 249,99 euros