Dans l'univers léché des fabricants audio, la marque Marshall s'affiche avec un design résolument "rock". Ses signes distinctifs : du vinyle noir et l'inscription traditionnelle de la marque, en blanc. Pour le son : de la puissance et une chaleur rare, proche du bon vieux 45T. Avec le Monitor II A.N.C., Marshall tente une percée sur le marché très concurrentiel des casques à réduction active de bruit et entend se frotter aux pointures que sont le Bowers & Wilkins PX5, le Bose Headphones 700 et le Sony WH-1000XM3. Il se prése...

Dans l'univers léché des fabricants audio, la marque Marshall s'affiche avec un design résolument "rock". Ses signes distinctifs : du vinyle noir et l'inscription traditionnelle de la marque, en blanc. Pour le son : de la puissance et une chaleur rare, proche du bon vieux 45T. Avec le Monitor II A.N.C., Marshall tente une percée sur le marché très concurrentiel des casques à réduction active de bruit et entend se frotter aux pointures que sont le Bowers & Wilkins PX5, le Bose Headphones 700 et le Sony WH-1000XM3. Il se présente surtout comme le casque le plus sophistiqué jamais conçu par Marshall.L'arceau incrusté de deux plaques métalliques et le bras en métal noir mat transpirent la solidité. Une fois sur les oreilles, le charme opère encore, avec un parfait positionnement des coussins et un excellent maintien, sans pression excessive. Quand on passe le doigt sur l'oreillette gauche, on sent une petite protubérance dorée qui se révèle le bouton multidirectionnel de contrôle. Un appui court et la musique se met en marche ou l'ordre est donné de décrocher l'appel ; une pression plus longue et l'appareil s'éteint; une autre vers l'avant ou l'arrière et les pistes se mettent à défiler. Deux autres boutons prennent place : un M programmable à droite et un ANC à gauche.Un égaliseur très completSi une prise jack ainsi qu'un port mini-USB sont bien présents à la base de l'oreille droite, le Monitor II A.N.C. offre la possibilité d'être utilisé sans fil. L'autonomie générale est excellente avec plus de 30 heures d'écoute avec réduction de bruit active enclenchée. Côté son, les graves sont parfaitement maîtrisés, tandis que les aigus et les médiums, sans être cristallins, offrent un bon rendu avec une belle aération. Les moindres nuances ressortent avec une remarquable clarté. Très enveloppant, le Monitor II A.N.C. parvient avec brio à créer une véritable bulle musicale. Seules quelques voix, vraiment aigues, parviennent à parasiter la réduction active de bruit. Un léger défaut qui se rattrape par une appli avec un égaliseur très complet qui, couplé au casque, permet de personnaliser le rendu à l'envi.Tout ceci fait écho au savoir-faire musical de Marshall, qui depuis 1962 gravite autour du son avec des amplis pour guitare immortalisés par Jimi Hendrix, les Who et Eric Clapton dans les années 60, Led Zeppelin au cours des seventies ou encore Metallica dans les 80's. Plébiscitée par les professionnels, la marque ne fait pourtant pas autorité auprès du grand public. Gageons qu'avec le Monitor II A.N.C., le London Calling de Marshall a enfin des chances d'être entendu.Rafal Naczyk