Inconnu au bataillon il y a cinq ans, Oppo est devenu le premier vendeur de smartphones en Chine, devant Huawei. Présente en Belgique avec ses séries Reno et Find X, cette filiale haut de gamme de la multinationale BBK Electronics, également détentrice des marques OnePlus et Realme, ne cesse de grappiller des parts de marché. Avec ce modèle, Oppo ne cache pas son ambition de s'imposer dans la cour des très grands, aux côtés d'Apple et de Samsung, sur le créneau des téléphones pliables premium. Pour l'heure, Oppo ne propose le Fond N que sur son marché d'origine, la Chine, mais (bien qu'aucune annonce officielle n'ait encore été faite) tout porte à croire qu'une sortie en Europe est pratiquement certaine. Brillant en photo et surpuissant, le Find N fait forte impression. De quoi convaincre les plus frileux d'opter pour un écran pliable ?
...

Inconnu au bataillon il y a cinq ans, Oppo est devenu le premier vendeur de smartphones en Chine, devant Huawei. Présente en Belgique avec ses séries Reno et Find X, cette filiale haut de gamme de la multinationale BBK Electronics, également détentrice des marques OnePlus et Realme, ne cesse de grappiller des parts de marché. Avec ce modèle, Oppo ne cache pas son ambition de s'imposer dans la cour des très grands, aux côtés d'Apple et de Samsung, sur le créneau des téléphones pliables premium. Pour l'heure, Oppo ne propose le Fond N que sur son marché d'origine, la Chine, mais (bien qu'aucune annonce officielle n'ait encore été faite) tout porte à croire qu'une sortie en Europe est pratiquement certaine. Brillant en photo et surpuissant, le Find N fait forte impression. De quoi convaincre les plus frileux d'opter pour un écran pliable ?Un écran quasi sans pliSi sa fiche technique aurait pu suffire, c'est bien la qualité de fabrication irréprochable du Find N qui saute aux yeux lorsqu'on le prend en main : les matériaux d'exception et les lignes pures témoignent d'un sens du détail bien maîtrisé. Difficile de faire plus premium. En termes d'affichage, le Find N doit beaucoup au modèle de Samsung : comme le Z Fold, il utilise le Gorilla Glass Victus sur son écran extérieur, il emploie le même verre ultra-fin à l'intérieur, et utilise même un AMOLED pliable fabriqué par Samsung avec une densité de pixels identique à celle de son concurrent.Le fait est qu'il s'agit d'un téléphone très intelligent. Oppo a résolu deux des plus gros problèmes du Samsung Galaxy Z Fold grâce à un design industriel intelligent. D'une part, le corps étrangement allongé du Z Fold est réduit, ce qui fait ressembler le Find N fermé à une tablette de chocolat, et donne à son écran intérieur un rapport d'aspect plus large et plus accessible. Deuxièmement, Oppo a réussi à gommer toute trace de pli au centre de l'écran intérieur, grâce à une conception intelligente de la charnière qui réduit le rayon de courbure du verre du Find N.Un mode multitâche encore balbutiantUne fois allumé, c'est par l'expérience multimédia que le smartphone continue de briller. Ultra haute définition et complètement immersif, l'écran bénéficie d'un taux de rafraîchissement dynamique qui adapte la fréquence entre 1-120 Hz en fonction du contenu que vous regardez. Allié à des haut-parleurs Dolby Atmos, qui lui procurent un son puissant, et vous voilà avec un petit home-cinéma de poche. Côté logiciel, on apprécie ColorOS 12, surcouche Oppo basée sur Android 11. Pleine de bonnes idées, cette dernière propose une personnalisation accrue, un mode multi-comptes et un mode de protection des yeux, qui ajuste progressivement la colorimétrie de l'écran et réduit la lumière bleue pour prendre soin de notre vue. Habile... Mais est-ce suffisant ? À défaut d'avoir une partie logicielle internationale, nous n'avons pas pu utiliser l'appareil en tant que smartphone quotidien pour s'en faire une réelle idée. L'Oppo Find N permet, certes, de mettre deux fenêtres d'application côte à côte, mais on est loin de la souplesse et de l'intelligence dans la gestion des fenêtres et du multitâche du concurrent sud-coréen. Au niveau logiciel, Samsung garde donc une belle avance sur le format pliable. Sans doute parce que le Find N - destiné au marché chinois - n'est pas encore calibré pour accueillir les applications occidentales, comme les services de Google, WhatsApp ou Netflix.Photo et vidéo au niveau proOppo n'a pas oublié les appareils photo. Les caméras selfie, à l'intérieur et à l'extérieur, sont des objectifs f/2.4 de 32 MP (par opposition à la caméra selfie de Samsung située sous l'écran). À l'arrière, on trouve un trio de capteurs grand angle, téléobjectif et ultra-large, capable de prendre des photos gyrostabilisées de 50 MP ou de filmer en 4K à 60 images/seconde. À l'usage, c'est impressionnant : les secousses sont absorbées, et les vidéos les plus sportives particulièrement agréables. Voilà qui devrait conquérir les créatifs.