L'année dernière, les investissements dans le segment fixe ont augmenté de pas moins de 23% pour atteindre 1,022 milliard d'euros, soit un record historique. Cela correspond à 59% du total des dépenses d'investissement, soit 2% de plus qu'un an auparavant. Ceci est dû au déploiement de la fibre optique, selon l'IBPT.

En 2021, le trafic haut débit fixe a lui aussi augmenté de 13%. En moyenne, 239 gigaoctets de plus sont consommés par mois par ligne fixe à haut débit. Ce chiffre a donc plus que doublé en trois ans.

Le nombre de raccordements à la télévision (hors satellite, y compris la télévision via une application) affiche une légère baisse pour la troisième année consécutive: -5.413 pour un total de 4,460 millions de raccordements, indique l'IBPT.

Ce dernier précise dans son rapport que le segment fixe a généré 0,6% de chiffre d'affaires supplémentaire en 2021, pour un total de 3,71 milliards d'euros.

En 2021, le nombre de lignes entièrement basées sur la fibre optique a, lui, augmenté de 71%, pour atteindre 151.848. Toutefois, souligne l'IBPT, la part de la fibre optique dans le nombre total de lignes fixes à haut débit reste faible, avec 3% (+1,2%). En 2021, la Belgique reste donc en dessous de la moyenne européenne en ce qui concerne la couverture en fibre optique (6,5% des ménages belges contre 42,5% dans l'UE27).

En 2011, 66% des ménages disposaient encore d'une ligne téléphonique fixe, 10 ans plus tard, ils ne sont plus que 50,3%, fait encore savoir l'IBPT.

L'année dernière, les investissements dans le segment fixe ont augmenté de pas moins de 23% pour atteindre 1,022 milliard d'euros, soit un record historique. Cela correspond à 59% du total des dépenses d'investissement, soit 2% de plus qu'un an auparavant. Ceci est dû au déploiement de la fibre optique, selon l'IBPT. En 2021, le trafic haut débit fixe a lui aussi augmenté de 13%. En moyenne, 239 gigaoctets de plus sont consommés par mois par ligne fixe à haut débit. Ce chiffre a donc plus que doublé en trois ans. Le nombre de raccordements à la télévision (hors satellite, y compris la télévision via une application) affiche une légère baisse pour la troisième année consécutive: -5.413 pour un total de 4,460 millions de raccordements, indique l'IBPT. Ce dernier précise dans son rapport que le segment fixe a généré 0,6% de chiffre d'affaires supplémentaire en 2021, pour un total de 3,71 milliards d'euros. En 2021, le nombre de lignes entièrement basées sur la fibre optique a, lui, augmenté de 71%, pour atteindre 151.848. Toutefois, souligne l'IBPT, la part de la fibre optique dans le nombre total de lignes fixes à haut débit reste faible, avec 3% (+1,2%). En 2021, la Belgique reste donc en dessous de la moyenne européenne en ce qui concerne la couverture en fibre optique (6,5% des ménages belges contre 42,5% dans l'UE27). En 2011, 66% des ménages disposaient encore d'une ligne téléphonique fixe, 10 ans plus tard, ils ne sont plus que 50,3%, fait encore savoir l'IBPT.