Philips a clôturé son exercice 2010 sur un bénéfice net de 1,45 milliard d'euros, a-t-il annoncé lundi. Si ce chiffre a été multiplié par trois par rapport aux 410 millions engrangés en 2009, il n'en reste pas moins inférieur aux attentes du marché, du moins au quatrième trimestre.

Les ventes du géant batave de l'électronique ont également progressé de 4 %, à périmètre constant, pour se fixer à 25,42 milliards d'euros.

Malgré ces chiffres positifs, Gerard Kleisterlee, CEO du groupe néerlandais, a estimé que l'année écoulée avait été marquée par "une confiance fragile de la part des consommateurs dans la plupart des marchés matures".

Philips a également annoncé l'acquisition du spécialiste indien de l'électroménager Preethi. La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, reste soumise à l'approbation des autorités de la concurrence.

Trends.be, avec Belga

Philips a clôturé son exercice 2010 sur un bénéfice net de 1,45 milliard d'euros, a-t-il annoncé lundi. Si ce chiffre a été multiplié par trois par rapport aux 410 millions engrangés en 2009, il n'en reste pas moins inférieur aux attentes du marché, du moins au quatrième trimestre.Les ventes du géant batave de l'électronique ont également progressé de 4 %, à périmètre constant, pour se fixer à 25,42 milliards d'euros.Malgré ces chiffres positifs, Gerard Kleisterlee, CEO du groupe néerlandais, a estimé que l'année écoulée avait été marquée par "une confiance fragile de la part des consommateurs dans la plupart des marchés matures".Philips a également annoncé l'acquisition du spécialiste indien de l'électroménager Preethi. La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, reste soumise à l'approbation des autorités de la concurrence.Trends.be, avec Belga