Choisir un smartphone professionnel, c'est comme choisir un costume trois pièces. Sony l'a compris il y a déjà longtemps. Avec sa série Xperia, le géant nippon de l'électronique propose des smartphones hors du temps : un alliage entre tradition, héritage et innovation. Avec des appareils capables de tenir leurs promesses, même après quelques années d'utilisation. Un pari renouvelé avec le Sony Xperia 1 IV. Grand, mince et anguleux, ce nouveau fleuron arbore un look iconique, familier des premiers iPhones mais suffisamment rafraîchissant pour se démarquer de tout ce qui se fait actuellement.
...

Choisir un smartphone professionnel, c'est comme choisir un costume trois pièces. Sony l'a compris il y a déjà longtemps. Avec sa série Xperia, le géant nippon de l'électronique propose des smartphones hors du temps : un alliage entre tradition, héritage et innovation. Avec des appareils capables de tenir leurs promesses, même après quelques années d'utilisation. Un pari renouvelé avec le Sony Xperia 1 IV. Grand, mince et anguleux, ce nouveau fleuron arbore un look iconique, familier des premiers iPhones mais suffisamment rafraîchissant pour se démarquer de tout ce qui se fait actuellement. Quels partis pris ?Le coeur nucléaire de l'Xperia 1 IV : l'audiovidéo. Avec des options d'enregistrement photo et vidéo inédites, un écran fidèle à l'industrie du cinéma, un port jack pour garantir une sortie sonore la plus pure possible sur un smartphone, et surtout, une multitude d'atouts technologiques hérités de Sony, notamment Bravia et Alpha, la barre est placée haut. Lui-même fournisseur de capteurs d'images pour Oppo, OnePlus et d'autres, Sony a doté son fleuron d'un quadruple module équipé d'optiques Zeiss. Si de nombreux concurrents, comme Google et son Pixel 6 Pro, se sont lancés dans le zoom, Sony va un peu plus loin avec un zoom continu de 85 mm à 125 mm. Une première sur un smartphone qui apporte davantage de contrôle manuel, là où d'autres misent sur le recadrage assisté par IA. Petit plus : le dernier-né de Sony profite d'un déclencheur physique. Un petit bouton salvateur, qui donne la sensation de tenir un véritable appareil photo. À l'épreuve du testLes trois optiques arrière sont dotées de capteurs de 12 Mpx avec enregistreur haute vitesse à 120 images par seconde, ce qui permet un autofocus et un suivi en temps réel. Le mode HDR fonctionne également en mode rafale ultra rapide à 20 images par seconde. Tous peuvent filmer en Ultra HD à 120 images par seconde, la caméra frontale de 12 Mpx fonctionne même en 4K HDR. Les trois appareils photo arrière de 12 Mpx sont flexibles, rapides et performants, avec des commandes manuelles impressionnantes, des fonctionnalités utiles comme le suivi d'objet en temps réel et le zoom variable qui s'avère très pratique à l'usage. Si vous prenez un excellent cliché, c'est parce que vous avez fait tout le travail, et non parce que les algorithmes ont tout réglé pour vous.Quelle gestion de l'énergie ?Avec un Snapdragon 8 Gen 1 et 12 Go de RAM, c'est une véritable centrale électrique, qui passe en douceur d'une application à l'autre, mais il arrive très occasionnellement que les performances soient bridées pour éviter la surchauffe. Afin d'économiser la batterie, l'écran OLED 4K (très lumineux, précis et détaillé) ne fonctionne pas tout le temps à sa pleine résolution native. Le taux de rafraîchissement passe également de 120Hz à 60Hz lorsqu'il a besoin de se refroidir. La batterie de 5000mah assure le rythme pendant une journée complète d'utilisation intense, avec une recharge à 50% prenant environ 30 minutes et une charge complète en moins de 2 heures. C'est loin derrière Xiaomi, Oppo et OnePlus, mais à égalité avec Samsung et Apple.Notre verdictSony fait le pari que ses téléphones phares ne s'adressent pas à tout le monde, et le Xperia 1 IV en est la preuve. Résolument premium, il reste fidèle à la vision et à l'originalité de cette famille hors du temps. Avec son écran plat et son design inspiré des premiers iPhones, il ne volera pas la clientèle grand public du Galaxy S22 Ultra ou des derniers flagships chinois. Ses atouts sont ailleurs : il offre une prise en main exceptionnelle en matière de photographie, introduit un véritable zoom optique, embarque des technologies d'autofocus éprouvées sur ses réflexes et vraiment intelligentes, et assure un contrôle très poussé en matière de vidéo professionnelle. Résultat : si vous êtes créateur de contenu, photographe, vidéaste, youtubeur, journaliste d'entreprise ou reporter, ou si les performances audio et vidéo sont pour vous des facteurs clés, vous serez conquis. Sans détour. Mais avec un prix supérieur à celui de l'iPhone 13 Pro Max ou du Galaxy S22 Ultra, le fleuron nippon doit se frotter à une concurrence très aiguisée.