C'est une récompense pour plusieurs années de travail. L'association internationale Sigcomm, qui rassemble les acteurs mondiaux des réseaux informatiques, vient de décerner son premier prix à une équipe de chercheurs de l'UCLouvain. Ce prix récompense chaque année une innovation technologique qui a un impact global significatif et qui a le potentiel pour être utilisé à très grande échelle par un grand nombre de personnes.

C'est précisément le cas de la technologie développée par l'équipe du professeur Olivier Bonaventure, de l'UCLouvain. Baptisée du doux nom "Multipath TCP" (MTCP), elle s'est rapidement répandue dans le monde entier. En 2013, Apple l'a popularisée, lorsque la firme a pris la décision d'en équiper tous ses smartphones ! Depuis lors, pas moins de 800 millions d'iPhones ont intégré la technologie belge.

Basculer facilement du wifi à la 4G

A quoi sert ce "Multipath TCP" ? Il résout un problème que rencontraient tous les utilisateurs de smartphones à l'époque. Lorsqu'ils changeaient de réseau mobile, qu'ils sortaient de chez eux et qu'ils passaient de leur réseau wifi domestique à l'Internet mobile, ils subissaient certains ralentissements ou certaines coupures de leurs services numériques. Apple, particulièrement, constatait de sérieux bugs dans l'utilisation de son assistant vocal Siri.

La technologie de l'UCLouvain permet de passer harmonieusement d'un réseau à l'autre, sans aucune coupure. Depuis l'adoption de cet outil par Apple, d'autres fabricants ont embrayé le pas : Samsung, LG, Huawei... l'intègrent dans certains de leurs appareils. L'UCLouvain estime qu'à l'heure actuelle, un smartphone sur huit est équipé de cette technologie !

Un code open-source... dont bénéficient Apple et Samsung !

L'équipe de chercheurs a décidé, dès l'origine, de publier le code du MTCP en open-source, en accès libre. Apple et les autres fabricants ont donc pu en bénéficier et améliorer leurs services... sans débourser un seul euro ! Frustrant ? "C'est comme cela que l'on fait avancer la recherche. Toutes les grandes avancées de l'Internet sont issues de logiciels open-source. Leurs concepteurs ne sont pas enrichis. Mais d'un autre côté, ils ont changé le monde", commente Olivier Bonaventure, professeur d'ingénierie informatique à l'UCLouvain.

© PG

Les recherches autour du MTCP continuent du côté de l'UCLouvain. Pas moins de cinq doctorants ont déjà planché sur des utilisations potentielles de cette technologie. L'un d'entre eux a d'ailleurs rejoint Apple pour y implémenter ses recettes !

Zones blanches

Une spin-off de l'UCLouvain a également été créée au départ d'un de ces projets de recherche. C'est là que sont développées les applications commerciales issues de la technologie louvaniste. La société Tessares, dans laquelle Proximus a investi, déploie des solutions techniques pour mieux desservir les "zones blanches", ces zones rurales où l'Internet est moins performant. Grâce à la technologie MTCP, Tessares parvient à combiner des signaux ADSL avec de la 4G, afin de renforcer les performances de l'Internet fixe. Tessares se déploie en Belgique mais aussi à l'international.

Pour Olivier Bonaventure, le prix reçu par l'UCLouvain démontre que les chercheurs belges et européens n'ont rien à envier aux chercheurs américains. "L'Europe est capable de belles innovations. Le problème, c'est qu'il est parfois plus difficile de trouver des investisseurs chez nous, pointe le professeur d'ingénierie informatique. Aux Etats-Unis, nous aurions sans doute pu avoir accès à plus de sources de financement, pour développer d'autres cas d'usage."

Le professeur pense notamment aux véhicules autonomes, qui doivent être connectés en permanence, et qui devraient pouvoir compter sur plusieurs réseaux en parallèle. La problématique des connexions sur les bateaux ou dans les trains pourrait également être étudiée sous le prisme de la technologie développée par l'UCLouvain.

Gilles Quoistiaux