Quelques fauteuils de bureau installés devant l'entrée du bâtiment au numéro 1 de la rue Vandenbranden, quartier Dansaert. Une quarantaine de jeunes discutent par petits groupes à quelques mètres d'un barbecue de fortune. Mais les visages semblent tirés, les mines loin d'être réjouies même lorsqu'Adrien Roose, Karim Slaoui et deux autres membres de l'équipe Take Eat Easy ramènent de nouveaux bacs de bière. Cela fait exactement quatre jours que la start-up Take Eat Easy a annoncé la fin de ses activités. Et si quelques-uns lancent des fléchettes pour détendre l'atmosphère, ce rassemblement d'équipe fait visiblement office d'adieu collectif. On s'échange des souvenirs, on partage quelques réflexions sur la situation et le parcours de la jeune start-up. Conscients d'avoir vécu une aventure entrepreneuriale hors norme, la plupart se consolent grâce à l'apprentissage réalisé. Mais tous accusent encore le coup.
...