Trends Numerik

Take Eat Easy: retour sur les raisons d'une explosion en plein vol

12/08/16 à 12:13 - Mise à jour à 14:52

Source: Trends-Tendances

Après un an de course folle aux parts de marché et des bilans 2013 et 2014 catastrophiques, la start-up belge de livraison de repas a déposé les armes. Sacrifiée par ses actionnaires, minée par la concurrence, elle s'est retrouvée sans cash pour faire tourner une machine de 160 personnes. Retour sur les dernières semaines de la vie de la start-up.

Quelques fauteuils de bureau installés devant l'entrée du bâtiment au numéro 1 de la rue Vandenbranden, quartier Dansaert. Une quarantaine de jeunes discutent par petits groupes à quelques mètres d'un barbecue de fortune. Mais les visages semblent tirés, les mines loin d'être réjouies même lorsqu'Adrien Roose, Karim Slaoui et deux autres membres de l'équipe Take Eat Easy ramènent de nouveaux bacs de bière. Cela fait exactement quatre jours que la start-up Take Eat Easy a annoncé la fin de ses activités. Et si quelques-uns lancent des fléchettes pour détendre l'atmosphère, ce rassemblement d'équipe fait visiblement office d'adieu collectif. On s'échange des souvenirs, on partage quelques réflexions sur la situation et le parcours de la jeune start-up. Conscients d'avoir vécu une aventure entrepreneuriale hors norme, la plupart se consolent grâce à l'apprentissage réalisé. Mais tous accusent encore le coup.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires