Euronext, la Bourse de Bruxelles, accueillera bientôt un nouveau spécialiste de la tech en son sein. Unifiedpost a, en effet, confirmé, la semaine passée, son intention de concrétiser l'IPO qu'elle évoque depuis déjà pas mal de temps. La société située à La Hulpe, spécialiste de la digitalisation des entreprises, compte lever quelque 160 millions d'euros (via un Placement privé, suivi d'une IPO) pour continuer à soutenir la croissance ambitieuse qu'elle nourrit depuis quelques années à coup de développements internes et d'acquisitions.

Unifiedpost n'est, à ce jour, pas très connue du grand public puisque son activité est essentiellement "B2B". En effet, la firme fondée par Hans Leybaert est active sur la digitalisation des entreprises et propose du traitement de documents (contrats, fiches de paie, facturation, etc), la gestion des identités, des services de paiements, etc. Aujourd'hui, Unifiedpost qui est située à La Hulpe mais dirigée par un fondateur néerlandophone, traite pas moins de 350 millions de documents dans plusieurs pays européens et a généré, en 2019, un chiffre d'affaires de 69 millions d'euros.

L'objectif du groupe consiste à devenir leader européen sur son créneau. La conviction de son fondateur ? Qu'Unifiedpost sera porté par la législation européenne PSD2 sur le paiement et celle sur la vie privée (RGPD). Cet objectif de devenir N°1 en Euope, Unifiedpost le poursuit notamment via un plan de croissance ambitieux à l'international, tant en interne que par des acquisitions. La firme s'est illustrée par une série d'acquisitions dont ADM Solutions, Inventive Designers, Leleu Document Services et, la plus grosse, Fitek Group, un acteur estonien, lui permettant d'entrer dans huit nouveaux pays lui assurant, alors, une présence sur 13 marchés européens. Cet été, alors que le covid avait retardé son processus d'IPO, Unifiedpost annonçait augmentation de capital de 47 millions auprès des investisseurs existants.

A l'heure actuelle, la date exacte de l'IPO n'était pas encore connue et le prospectus pas encore approuvé par la FSMA...

Euronext, la Bourse de Bruxelles, accueillera bientôt un nouveau spécialiste de la tech en son sein. Unifiedpost a, en effet, confirmé, la semaine passée, son intention de concrétiser l'IPO qu'elle évoque depuis déjà pas mal de temps. La société située à La Hulpe, spécialiste de la digitalisation des entreprises, compte lever quelque 160 millions d'euros (via un Placement privé, suivi d'une IPO) pour continuer à soutenir la croissance ambitieuse qu'elle nourrit depuis quelques années à coup de développements internes et d'acquisitions. Unifiedpost n'est, à ce jour, pas très connue du grand public puisque son activité est essentiellement "B2B". En effet, la firme fondée par Hans Leybaert est active sur la digitalisation des entreprises et propose du traitement de documents (contrats, fiches de paie, facturation, etc), la gestion des identités, des services de paiements, etc. Aujourd'hui, Unifiedpost qui est située à La Hulpe mais dirigée par un fondateur néerlandophone, traite pas moins de 350 millions de documents dans plusieurs pays européens et a généré, en 2019, un chiffre d'affaires de 69 millions d'euros. L'objectif du groupe consiste à devenir leader européen sur son créneau. La conviction de son fondateur ? Qu'Unifiedpost sera porté par la législation européenne PSD2 sur le paiement et celle sur la vie privée (RGPD). Cet objectif de devenir N°1 en Euope, Unifiedpost le poursuit notamment via un plan de croissance ambitieux à l'international, tant en interne que par des acquisitions. La firme s'est illustrée par une série d'acquisitions dont ADM Solutions, Inventive Designers, Leleu Document Services et, la plus grosse, Fitek Group, un acteur estonien, lui permettant d'entrer dans huit nouveaux pays lui assurant, alors, une présence sur 13 marchés européens. Cet été, alors que le covid avait retardé son processus d'IPO, Unifiedpost annonçait augmentation de capital de 47 millions auprès des investisseurs existants. A l'heure actuelle, la date exacte de l'IPO n'était pas encore connue et le prospectus pas encore approuvé par la FSMA...