Vendredi passé, le géant de l'e-commerce organisait à Seattle, sa ville natale, l'une des journées phares pour ses employés. Dénommé "bring your parents to work day", cet événement réunit pas moins de 7000 employés et leurs parents, venus de toute l'Amérique mais aussi de Chine, d'Inde et d'autres pays du monde.

L'idée ? Que les employés puissent faire découvrir à leurs parents leur boulot ainsi que les technologies et méthodes d'Amazon. Au programme : visite du siège d'Amazon, présentations, activités, etc.

Les responsables de la firme américaine avaient, notamment, la tâche ardue d'expliquer aux "seniors" certaines des technologies modernes (et compliquées) qui sous-tendent les services d'Amazon.

Pour y parvenir, les présentateurs sur scène ont utilisé... le système Wooclap, qui permet l'interaction via smartphone entre le public et les orateurs. Un système de questions-réponses avait été utilisé par Amazon pour permettre à la fois d'engager le public mais aussi de lui faire comprendre, par l'exemple, le concept de machine learning (intelligence artificielle).

Une sacrée reconnaissance pour la start-up belge Wooclap. "Nous n'étions pas au courant qu'Amazon utiliserait Wooclap ce jour-là, se réjouit Sébastien Lebbe fondateur et CEO de la start-up. Et surtout pas qu'ils communiqueraient sur son utilisation dans la presse américaine. Beaucoup d'entreprises et de grands groupes internationaux utilisent Wooclap après s'être inscrits en ligne." La solution, essentiellement développée pour les professeurs dans les unifs et les écoles, trouve aussi de nombreux débouchés en entreprises, soit pour animer des conférences ou, "pour évaluer l'impact des formations proposées aux employés", insiste Sébastien Lebbe.

La firme annonçait, en mai dernier, le cap des 100.000 utilisateurs. Aujourd'hui, elle n'en dit pas plus mais avance une nette augmentation des inscriptions sur sa plateforme : "pas moins de 1.000 professeurs s'inscrivent chaque jour en ce moment !". Quant à l'effet Amazon, il serait nettement perceptible ces jours-ci. Sans dévoiler de chiffre, Sébastien Lebbe maintient que "depuis l'information concernant Amazon, l'inscription payante à Wooclap par des entreprises a bien augmenté...".