TRENDS-TENDANCES. Que fait Pricing Pact ?
...

TRENDS-TENDANCES. Que fait Pricing Pact ? LAURENT-DAVID HOSTYN. Nous aidons les entreprises à améliorer leur rendement, leur croissance et leurs liquidités en fixant avec elles le juste prix. Notre impact se mesure ici. Cela semble aberrant de ne pas parvenir à fixer un juste prix... La crise de 2008 a fait chuter la rentabilité. Pour renouer avec les profits, la réaction a consisté à réduire les coûts. Agir sur le prix, c'est provoquer une réaction en chaîne plus significative qu'une banale restructuration ou une renégociation avec des fournisseurs. C'est un paradoxe : le prix est souvent négligé. Trop de PME ne le révisent jamais. C'est une erreur fondamentale. Tous les marchés sont-ils concernés ? Non, pas la grande distribution, par exemple. Notre approche est efficace auprès de PME, d'entreprises familiales, mais aussi de start-up ou scale-up, où il n'existe pas encore de prix de référence. Parlons justement de votre... prix ! On le fixe en fonction de la valeur qu'on délivre. On peut arriver à des progressions de 20 à 60 % en un an. Nous travaillons sur devis. Il faut compter entre 5.000 et 30.000 euros la mission, soit 5 à 10 fois moins cher que de grands cabinets. C'est aujourd'hui de la consultance. La suite, c'est un software ? Exact, nous venons de lever des fonds pour peaufiner notre produit en ligne (Software as a Service, SaaS) baptisé PriceIt. Cette levée nous permet d'engager des développeurs. On proposera une licence annuelle. On est loin des grandes levées de fonds. Vous vous interdisez l'internationalisation ? Non ! Je cherche de la smart money et du réseau. Notre feuille de route est claire : France et Royaume-Uni en 2020, Europe en 2021 et le reste du monde en 2022. Nous sommes les seuls à fournir une solution de ce type, modélisable et généraliste. Nos concurrents sont assis sur des niches, notamment le SaaS. Nous voyons plus grand. Par Cédric Godart.