Certes, les 13-17 ans plébiscitent des réseaux comme Tik Tok, YouTube, Snapchat ou encore Instagram. Ceux-là ont en partie déserté Facebook, c'est vrai. D'ailleurs, le réseau de Mark Zuckerberg ne se place qu'en quatrième position des réseaux utilisés par cette tranche d'âge.

Mais qu'en est-il des jeunes de 18-24 ans en Belgique qui, à l'inverse des 13-17, commencent à avoir du pouvoir d'achat ? Contrairement aux idées reçues, les jeunes sont encore bel et bien actifs sur la plateforme ! La population belge, recensée par StatBel en Janvier 2019, compte 923.507 jeunes entre 18 et 24 ans. Facebook, quant à lui, compte 1,2 million de profils belges actifs sur cette même tranche d'âge ! Bien sûr, ce chiffre doit être pris avec des pincettes car parmi ces profils, il faut retirer les "faux" comptes, les personnes ayant plusieurs profils ainsi que les personnes ayant créé un profil Facebook et qui vivent à l'étranger.

Facebook déclare un pourcentage de 9% de "faux" comptes au niveau mondial. Les chiffres reprenant le nombre de personnes ayant plusieurs profils sur Facebook ou les personnes qui ont créé un profil sur ce réseau social et qui habitent à l'étranger restent flous. Pour y voir plus clair on peut se livrer à un rapide exercice : retirons 9% de "faux" comptes aux 1,2 million de jeunes sur Facebook et, en comptant large, retirons aussi 50% pour tenir compte des doublons et autres comptes inactifs. Il reste tout de même 546.000 profils belges de 18 et 24 ans actifs sur le réseau social, soit 59% de cette population ! Une part de marché qu'on peut qualifier de significative, surtout que notre approche est plus que prudente.

Quantité versus qualité ?

Mais la quantité n'est pas tout. Il est également important de s'intéresser à l'utilisation que fait la tranche des 18-24 ans du réseau social bleu. Cette génération a véritablement grandi avec Facebook comme le précise le Global Web Index. Il s'agit d'une audience particulièrement engagée sur les réseaux sociaux. Elle s'intéresse aux marques et souhaite pouvoir interagir avec celles-ci. Selon Statista, Facebook reste le réseau social numéro un des 18 - 24 ans en termes d'utilisation, c'est-à-dire en nombre de connexions, de partages et de likes. Facebook Messenger est également très courtisé et Instagram continue sa progression mais Facebook est, et reste, à ce jour le tenant du titre.

Avant de décider d'écarter totalement Facebook de votre stratégie de communication digitale, il vaut mieux considérer le budget dont vous disposez. En effet, une entreprise qui voudrait toucher mensuellement 100% de la cible des 18 - 24 ans présente sur Facebook devrait débourser au moins 40.000 € par an. Pas vraiment accessible à toutes les boites du pays. Seuls les plus gros annonceurs pourraient se permettre de toucher régulièrement 100% de cette cible. Ce qui signifie que toute entreprise qui n'a pas plus de 40.000 euros annuels à débourser sur la cible des 18-24 peut espérer toucher cette cible sur Facebook.

Alors oui, Facebook devient une vieille dame et son taux de pénétration maximal en Belgique est plus que certainement dernière nous comme semblent l'indiquer les chiffres publiés au cours des derniers trimestres. Mais il est faux de croire que les jeunes ont tous quitté le réseau de Mark Zuckerberg.