Et le Royal Charleroi Sporting Club (RCSC) saisit l'occasion pour apporter une nouvelle dimension à son offre à destination de ses partenaires. On sait que le club administré par Mehdi Bayat a développé depuis pas mal de temps un réseau comptant plusieurs centaines de partenaires qui, en plus d'abonnements et de visibilité, forment une véritable communauté.

30.000 euros

Budget dégagé pour le développement de l'application mobile du Sporting de Charleroi. Un budget qui sera étoffé pour en assurer la gestion quotidienne et l'évolution.

Un vrai club d'affaires qui rassemble à la fois des PME déboursant quelques milliers d'euros chaque année mais aussi de grandes entreprises qui consacrent au Sporting des budgets bien plus importants. Un cercle qui, aujourd'hui, représente quelque 30% des revenus du club.

Pour encore mieux fédérer ses partenaires, le RCSC vient donc de lancer une application B to B, développée par l'agence Underside. Les partenaires peuvent y trouver un répertoire reprenant l'ensemble des entreprises membres, des actus du club, mais aussi - et surtout - bénéficient d'un espace d'échange où ils peuvent introduire des demandes de devis, de services, etc.

"Cette appli va nous permettre d'apporter une valeur ajoutée supplémentaire à nos partenaires, se réjouit Walter Chardon, directeur commercial du RCSC. Elle leur amènera plus de business et renforcera les liens avec le club." Cette première grande expérience digitale mobile sera doublée, d'ici fin septembre, d'une appli destinée aux supporters et sur laquelle les partenaires pourront également être mis en avant.

Et le Royal Charleroi Sporting Club (RCSC) saisit l'occasion pour apporter une nouvelle dimension à son offre à destination de ses partenaires. On sait que le club administré par Mehdi Bayat a développé depuis pas mal de temps un réseau comptant plusieurs centaines de partenaires qui, en plus d'abonnements et de visibilité, forment une véritable communauté. Un vrai club d'affaires qui rassemble à la fois des PME déboursant quelques milliers d'euros chaque année mais aussi de grandes entreprises qui consacrent au Sporting des budgets bien plus importants. Un cercle qui, aujourd'hui, représente quelque 30% des revenus du club. Pour encore mieux fédérer ses partenaires, le RCSC vient donc de lancer une application B to B, développée par l'agence Underside. Les partenaires peuvent y trouver un répertoire reprenant l'ensemble des entreprises membres, des actus du club, mais aussi - et surtout - bénéficient d'un espace d'échange où ils peuvent introduire des demandes de devis, de services, etc. "Cette appli va nous permettre d'apporter une valeur ajoutée supplémentaire à nos partenaires, se réjouit Walter Chardon, directeur commercial du RCSC. Elle leur amènera plus de business et renforcera les liens avec le club." Cette première grande expérience digitale mobile sera doublée, d'ici fin septembre, d'une appli destinée aux supporters et sur laquelle les partenaires pourront également être mis en avant.