On le sait : Facebook et Google aspirent l'essentiel de la croissance de la publicité online mais sont parfois accusés d'un manque de transparence. Facebook a d'ailleurs accepté de verser quelque 40 millions de dollars aux annonceurs américains après avoir gonflé ses audiences publicitaires. Celles des sites médias sont, elles aussi, parfois accusées d'être gonflées en raison des robots qui viendraient visiter leurs pages et augmenteraient ainsi le nombre d'affichages de bannières.

C'est dans ce contexte que l'agence média Space, la start-up américaine Rebel AI et le groupe Roularta (qui édite Trends-Tendances, Le Vif et Sport Foot Magazine) se sont associés afin de mettre la toute première application de la technologie blockchain au service de la transparence des pubs en ligne. Une mise en oeuvre récemment primée par le secteur lors des Mixx Awards.

Concrètement (et en résumé), le concept est le suivant : la publicité n'est affichée à l'écran qu'après validation d'un certain nombre de critères au travers d'une série de blocs, permettant de définir, qu'il s'agit bien d'un être humain et non d'un robot. C'est avec l'annonceur Engie qu'a été menée une campagne de tests sur l'ensemble des sites news du groupe.

" L'objectif d'une telle technologie, détaille Lara Chammah, experte programmatique chez Roularta Digital, consiste à faire preuve de transparence vis-à-vis de nos annonceurs. De leur montrer que l'on est confiant dans la qualité de nos marques médias et que cela vaut la peine, pour eux, d'annoncer chez nous. Cette transparence ne nous fait pas peur et permet de justifier une tarification plus élevée que celle des Gafa. "

Pour l'instant, Roularta n'a pas réédité l'expérience mais serait en discussion avec une série d'annonceurs pour appliquer cette technologie novatrice à d'autres de ses titres, notamment les sites des magazines féminins ( Flair, Femmes d'Aujourd'hui, etc .). Pour Jonathan Jacoby de chez Space, " cette nouvelle technologie a beaucoup de sens car cela peut rassurer les annonceurs. Mais l'enjeu est de convaincre les éditeurs ". Ils peuvent, en effet, y voir un risque s'ils ne sont pas totalement confiants dans leur audience publicitaire.

© PG

Space, Rebel AI et Roularta

ont été récompensés lors des Mixx Awards.