"Avec le Covid-19, on est tombé à zéro. C'est une catastrophe pour notre start-up. " Utopix est active dans la réalisation de shootings photos et vidéos. La start-up met en relation les photographes et vidéastes avec les entreprises qui ont besoin de leurs services. Elle propose aussi du support pour assister les organisations qui veulent réaliser une couverture visuelle de leur événement.

Totalement dépendante du secteur de l'événementiel, à l'arrêt depuis le début de la crise, la start-up boit d'abord la tasse. Rapidement, les équipes se mettent alors autour de la table et réfléchissent à un plan de reconversion. La porte de sortie est identifiée : Utopix va se concentrer sur un nouveau service de live-streaming.

Le temps de construire une offre inédite, la start-up est de nouveau en ordre de marche. Cette semaine, les clients d'Utopix ont reçu une proposition pour réaliser et diffuser leurs événements en direct sur Internet. La start-up pense que ces derniers vont reprendre, forcément sous une autre forme. " De plus en plus d'entreprises se remettent en marche ", observe Maxime Arcari, CEO et cofondateur d'Utopix.

Pendant un certain temps, les rassemblements resteront compliqués. Mais la start-up fait le pari que des entreprises initieront des présentations, des conférences, des débats... avec une présence limitée. Pour leur faire bénéficier d'une large audience, les organiseurs pourront les diffuser en ligne, en direct. Utopix propose d'accompagner les sociétés dans cette nouvelle manière de concevoir des événements. " Dans les prochains mois, le live-streaming va exploser, assure Maxime Arcari. Notre idée est de proposer aux entreprises une prise en charge totale de leur événement. "

Utopix est occupé à former aux techniques requises les vidéastes et photographes qui sont référencés sur sa plateforme. La start-up fournira aussi à ses clients les outils numériques qui leur permettront de diffuser leur contenu en direct sur Facebook, Instagram, YouTube, Vimeo, etc. " C'est un vrai pari, reconnaît Maxime Arcari. Quand on travaille dans une start-up, il faut savoir prendre des risques. C'est un service qu'on voulait lancer, mais on ne pensait pas qu'on allait le faire si tôt. Cette offre devrait représenter la majeure partie de nos revenus dans les prochains mois. Et nous espérons qu'à terme, le live-streaming représentera une part importante de notre chiffre d'affaires. "

"Avec le Covid-19, on est tombé à zéro. C'est une catastrophe pour notre start-up. " Utopix est active dans la réalisation de shootings photos et vidéos. La start-up met en relation les photographes et vidéastes avec les entreprises qui ont besoin de leurs services. Elle propose aussi du support pour assister les organisations qui veulent réaliser une couverture visuelle de leur événement.Totalement dépendante du secteur de l'événementiel, à l'arrêt depuis le début de la crise, la start-up boit d'abord la tasse. Rapidement, les équipes se mettent alors autour de la table et réfléchissent à un plan de reconversion. La porte de sortie est identifiée : Utopix va se concentrer sur un nouveau service de live-streaming.Le temps de construire une offre inédite, la start-up est de nouveau en ordre de marche. Cette semaine, les clients d'Utopix ont reçu une proposition pour réaliser et diffuser leurs événements en direct sur Internet. La start-up pense que ces derniers vont reprendre, forcément sous une autre forme. " De plus en plus d'entreprises se remettent en marche ", observe Maxime Arcari, CEO et cofondateur d'Utopix.Pendant un certain temps, les rassemblements resteront compliqués. Mais la start-up fait le pari que des entreprises initieront des présentations, des conférences, des débats... avec une présence limitée. Pour leur faire bénéficier d'une large audience, les organiseurs pourront les diffuser en ligne, en direct. Utopix propose d'accompagner les sociétés dans cette nouvelle manière de concevoir des événements. " Dans les prochains mois, le live-streaming va exploser, assure Maxime Arcari. Notre idée est de proposer aux entreprises une prise en charge totale de leur événement. "Utopix est occupé à former aux techniques requises les vidéastes et photographes qui sont référencés sur sa plateforme. La start-up fournira aussi à ses clients les outils numériques qui leur permettront de diffuser leur contenu en direct sur Facebook, Instagram, YouTube, Vimeo, etc. " C'est un vrai pari, reconnaît Maxime Arcari. Quand on travaille dans une start-up, il faut savoir prendre des risques. C'est un service qu'on voulait lancer, mais on ne pensait pas qu'on allait le faire si tôt. Cette offre devrait représenter la majeure partie de nos revenus dans les prochains mois. Et nous espérons qu'à terme, le live-streaming représentera une part importante de notre chiffre d'affaires. "