Le casque audio 3D
...

Le casque audio 3DSi même des marques comme Apple et Huawei ont fait le pari de s'immiscer un peu plus dans le secteur de la musique, en dévoilant de luxueux casques circum-auriculaire, l'objectif est simple : surpasser les prouesses du WH-1000XM4 de Sony, véritable mètre étalon dans le domaine. Avec ce casque truffé de capteurs, la firme japonaise mise sur l'intelligence artificielle pour augmenter l'expérience sonore et délivrer une écoute sur mesure. Confortable, paramétrable à souhaits, ce casque est compatible avec les formats 360 Reality Audio, qui permettent d'écouter de la musique avec une spatialisation en 3D. On applaudit. Mais dans les écouteurs positionnés haute-fidélité, l'oreille tend irrévocablement vers le Beoplay H95 de Bang & Olufsen. Son langage esthétique, ses finitions luxueuses et son autonomie record de 50 heures justifient à elles seules le prix ultra élitiste (800 euros) de ce casque à réduction de bruit active. Mais c'est une fois posé au sommet du crâne que l'on prend réellement conscience de ses atouts : réécoutez vos morceaux préférés, et vous découvrirez une multitude de détails insoupçonnés, tant le H95 livre une image sonore d'une clarté et d'une précision irréprochables. Équilibré et profond, le son est spatialisé pour une expérience immersive digne d'une salle de cinéma. Côté pratique, en plus des panneaux de commande tactiles (gestion de la lecture, des appels, navigation entre les pistes), B&O a eu l'intelligence de rajouter deux molettes crantées en périphérie des oreillettes. La première permet de contrôler le volume d'écoute, la seconde offre une gestion rapide du niveau de transparence et de réduction de bruit. Ca n'a l'air de rien, mais c'est notamment cette combinaison de commandes tactiles et mécaniques qui place le H95 de Bang & Olufsen bien au-dessus de la mêlée.>> Beoplay H95 de Bang & Olufsen, 800 euros.Le smartphone 5GSi l'année 2020 devait consacrer les "flip phones", ces smartphones à écrans pliables, il n'en est rien. Samsung a bien signé une version améliorée de son Galaxy Z Fold2, son rival LG a bien tenté d'innover avec son à écran pivotable, le LG Wing, les ventes de ces appareils restent pour le moins confidentielles. Et pour cause : l'attention du public se porte davantage sur la vélocité, la résolution des écrans et la qualité de l'image. À ce titre, on salue l'autofocus ultra-rapide (hérité des célèbres appareils Alpha) du Xperia 1 II de Sony, la fluidité toujours plus agréable et l'écran 120 Hz du OnePlus 8T, ainsi que la gestion des basses lumières du OPPO Reno4 Pro. Rayon business, Samsung se démarque par un Galaxy Note20 très puissant et polyvalent. Mais la palme 2020 revient sans conteste au dernier flagship de Huawei, le Mate 40 Pro. Malmené par l'embargo américain, le constructeur chinois signe un smartphone dépourvu des services Google, certes, mais qui répond à toutes les exigences du XXIe siècle : un processeur surpuissant gravé à 5 nanomètres, une charge ultra-rapide 65W, une compatibilité 5G, une gestion multi-écrans simple et efficace et, surtout, un triple appareil photo Leica qui lui vaut la plus haute note jamais attribuée à une caméra de smartphone par DXOMARK, l'agence indépendante de mesures et de notations de la qualité audio, d'affichage et de l'image pour les smartphones, les caméras et les objectifs.>> Huawei Mate 40 Pro, 1199 euros.L'enceinte DAB+À côté de la FM, on trouve son successeur : le DAB/DAB+. Annoncée de longue date, la radio numérique terrestre s'est solidement déployée cette année. Si désormais, presque tous les constructeurs automobiles l'intègrent par défaut dans leurs autoradios, elle s'immisce aussi dans les enceintes de salon. Avec plusieurs avantages sur la FM : plus aucun grésillement, des réglages automatiques, des informations écrites et visuelles supplémentaires, une offre bien supérieure - avec les acquis de la radiodiffusion analogique actuelle - gratuite, sans connexion. Pour capter ces bonnes ondes, la petite enceinte Stream 94i Plus du constructeur britannique Roberts fera très bien l'affaire. Si vous aimez le rétro chic, ne cherchez pas, c'est une des plus belles radios de l'année. Mais si vous misez davantage sur la résolution sonore, la Radio 3sixty du diablotin allemand Teufel va vous épater. Signe distinctif : son haut-parleur n'est pas en façade mais sur le dessus. Un choix audacieux qui procure un son à 360 degrés, riche et puissant, quelle que soit votre position d'écoute dans la pièce. Via une connexion Ethernet ou le Wi-Fi, la 3sixty permet aussi d'accéder à Amazon Music, Spotify et à des milliers de "web radios" en audio haute définition. Avec, en prime, un écran couleur, une télécommande et un contrôle à distance grâce à l'assistance vocale. Avec sa ligne soignée et son allure moder'n'retro, elle viendra s'installer dans une chambre ou sur un meuble de bureau.>> Radio 3sixty de Teufel, 299,99 euros.Rafal Naczyk