Au début de l'année, il a été annoncé qu'en plus des séries, des documentaires et des films, Netflix souhaitait également proposer des jeux vidéo. Les premiers devraient être disponibles sur la plateforme avant la fin de l'année prochaine, avaient alors confié des sources proches du dossier. Netflix avait indiqué viser notamment des déclinaisons en jeux virtuels de films ou séries particulièrement populaires.

L'entreprise a déjà indiqué que l'accès aux jeux sera inclus dans les abonnements de ses clients.

Pour elle, le défi est d'exploiter de nouveaux marchés. La société est toujours leader du marché des séries et des films en streaming, mais elle doit faire face à la concurrence croissante de Disney+, Amazon Prime Video et HBO.

Le groupe a déjà tenté l'expérience des jeux virtuels en diffusant en 2018 un épisode entièrement interactif de la série d'anticipation "Black Mirror" et en lançant un jeu gratuit pour mobile basé sur la série populaire "Stranger Things".

Amazon a également déjà commencé à investir dans le domaine des jeux. Le géant de l'e-commerce vient ainsi de lancer mardi, et de manière retentissante, son nouveau jeu multijoueur New World, qui a été à un moment donné le jeu le plus joué sur Internet.

Amazon avait déjà sorti le jeu The Grand Tour au début de l'année 2019. Il avait cependant été retiré en 2020 après un mauvais accueil des critiques et des joueurs. Il y a plus d'un an, Amazon en avait également fait de même avec son jeu Crucible, qui n'était aussi resté sur le marché que durant quelques mois.

Autre défi, la compétition particulièrement vive dans le secteur des jeux vidéo, Netflix n'ayant pas forcément les capacités techniques nécessaires à la diffusion de jeux sophistiqués.

En août, le groupe a d'ailleurs affirmé qu'il avait commencé à tester ses capacités en la matière avec des utilisateurs en Pologne. Netflix a aussi recruté un vétéran du secteur, venu de Facebook, Mike Verdu, pour diriger l'équipe dédiée aux jeux vidéos.

Le marché en forte croissance des jeux vidéos pèse désormais plus de 300 milliards de dollars de chiffre d'affaires au niveau mondial, selon une étude publiée fin avril par le cabinet de conseil Accenture.

Au début de l'année, il a été annoncé qu'en plus des séries, des documentaires et des films, Netflix souhaitait également proposer des jeux vidéo. Les premiers devraient être disponibles sur la plateforme avant la fin de l'année prochaine, avaient alors confié des sources proches du dossier. Netflix avait indiqué viser notamment des déclinaisons en jeux virtuels de films ou séries particulièrement populaires. L'entreprise a déjà indiqué que l'accès aux jeux sera inclus dans les abonnements de ses clients. Pour elle, le défi est d'exploiter de nouveaux marchés. La société est toujours leader du marché des séries et des films en streaming, mais elle doit faire face à la concurrence croissante de Disney+, Amazon Prime Video et HBO. Le groupe a déjà tenté l'expérience des jeux virtuels en diffusant en 2018 un épisode entièrement interactif de la série d'anticipation "Black Mirror" et en lançant un jeu gratuit pour mobile basé sur la série populaire "Stranger Things". Amazon a également déjà commencé à investir dans le domaine des jeux. Le géant de l'e-commerce vient ainsi de lancer mardi, et de manière retentissante, son nouveau jeu multijoueur New World, qui a été à un moment donné le jeu le plus joué sur Internet. Amazon avait déjà sorti le jeu The Grand Tour au début de l'année 2019. Il avait cependant été retiré en 2020 après un mauvais accueil des critiques et des joueurs. Il y a plus d'un an, Amazon en avait également fait de même avec son jeu Crucible, qui n'était aussi resté sur le marché que durant quelques mois. Autre défi, la compétition particulièrement vive dans le secteur des jeux vidéo, Netflix n'ayant pas forcément les capacités techniques nécessaires à la diffusion de jeux sophistiqués. En août, le groupe a d'ailleurs affirmé qu'il avait commencé à tester ses capacités en la matière avec des utilisateurs en Pologne. Netflix a aussi recruté un vétéran du secteur, venu de Facebook, Mike Verdu, pour diriger l'équipe dédiée aux jeux vidéos. Le marché en forte croissance des jeux vidéos pèse désormais plus de 300 milliards de dollars de chiffre d'affaires au niveau mondial, selon une étude publiée fin avril par le cabinet de conseil Accenture.