Exit l'open space. Avec la consécration du télétravail lors des confinements, nos habitudes professionnelles changent, et avec elles les technologies qui y sont liées. Concurrencés par les tablettes et les smartphones XXL, même les laptops se réinventent, montent en gamme et en ergonomie.
...

Exit l'open space. Avec la consécration du télétravail lors des confinements, nos habitudes professionnelles changent, et avec elles les technologies qui y sont liées. Concurrencés par les tablettes et les smartphones XXL, même les laptops se réinventent, montent en gamme et en ergonomie. Dans la Silicon Valley, les centres de R&D sont en ébullition. Apple a, par exemple, imaginé un MacBook qui se glisse dans l'écran d'un poste fixe pour une meilleure complémentarité. En fouillant dans le registre de l'organisme américain chargé de la propriété intellectuelle des entreprises (l'USPTO), on découvre qu'Apple a déposé un brevet dans lequel l'unité centrale et le clavier du Mac ne font qu'un. Une chimère? Pas forcément car regrouper le processeur, la mémoire et le stockage dans le clavier est tout à fait possible avec les composants actuels, en particulier le SoC M2 d'Apple Silicon. Ce dernier ne nécessite en effet pas de ventilation active, ce qui a notamment permis de l'intégrer dans la tablette iPad Pro, en plus des nouveaux MacBook Pro et MacBook Air (20% plus fin que le précédent). Le principe n'a rien de nouveau, et il était même très répandu dans les années 1980. On peut, par exemple, citer le célèbre Commodore 64 mais aussi l'Apple I produit en 1976 qui suivait une logique similaire. Aujourd'hui, les bases des ordinateurs portables, qui intègrent le clavier et le trackpad, sont l'héritage de cette construction. Près d'un demi-siècle après le premier ordinateur d'Apple, les technologies ont changé et un éventuel retour aux sources pourrait se traduire par quelque chose de beaucoup, beaucoup plus compact. Au point que pour sa demande de brevet, Apple ne s'est pas embêté à créer un visuel spécifique: les ingénieurs de Cupertino ont tout simplement repris le design du Magic Keyboard déjà sur le marché. Selon les plans, la machine comporterait un connecteur unique qui servirait à l'alimentation et au branchement à un moniteur externe. Elle utiliserait une liaison sans fil pour les autres périphériques d'entrée, tels que la souris ou le pavé tactile. La raison d'un Mac qui tiendrait dans un simple clavier? Gagner de la place et fournir une expérience de bureau portable à n'importe quel endroit. L'idée étant que vous puissiez emporter ce clavier avec vous lors de vos déplacements entre la maison et le bureau, d'une pièce à l'autre ou d'un bureau à l'autre pour peu que vous disposiez de plusieurs écrans. Imaginez un peu: où que ce soit, tous vos fichiers et applications se déplacent avec vous. La portabilité s'en trouve améliorée et au lieu de devoir trouver de la place pour un ordinateur portable dans votre sac, vous n'avez plus qu'à trouver de la place pour un clavier. Mieux encore: d'après un autre brevet, Apple proposera aussi un MacBook à l'ajustement automatique de l'angle d'affichage. L'écran serait ainsi capable de s'adapter en fonction du visage et du regard de son utilisateur. Avec le soutien de macOS et de quelques capteurs dans l'encoche en tête de l'écran, l'ordinateur serait alors capable de sélectionner le meilleur angle d'affichage, celui où vous aurez le moins de reflets en pleine journée ou qui vous évitera une trop forte fatigue oculaire. Un écran qui s'adapte automatiquement à son utilisateur, c'est bien. Mais un MacBook qui s'ouvre tout seul au contact de son utilisateur, serait-il aussi envisagé? Il est fort probable qu'Apple ait également pensé à un MacBook qui s'ouvre de manière autonome dès que son utilisateur souhaite l'utiliser. Après tout, cette hypothèse devient réalisable si la firme de Cupertino ajoute une charnière automatisée capable de contrôler l'écran sans que l'utilisateur le touche manuellement! S'il ne s'agit encore que d'un prototype, d'autres technologies arrivent pour transformer encore plus facilement votre maison en un lieu de travail ultra-connecté. "L'un des besoins particuliers des télétravailleurs est qu'ils regardent leur écran toute la journée, rappelle Koen Van Beneden, managing director d'HP Belux. Toutes nos activités nécessitent l'utilisation d'un écran. Nous avons constaté que les yeux sont davantage sollicités lorsque l'on travaille à domicile plutôt qu'au bureau. C'est pourquoi nous avons lancé des écrans dotés de la technologie HP Eye Ease, qui permet de réduire le niveau de stress pour les yeux." Et Koen Van Beneden d'insister: "De plus, l'écran est utilisé pour tout à la maison et devient vraiment le centre de l'écosystème. Nous y avons donc également ajouté des caméras, des microphones et des haut-parleurs de haute qualité aux écrans domestiques. Le tout se connectant via un câble USB-C." Cette philosophie se retrouve, par exemple, dans le dernier écran de vidéoconférence HP E24 G4. Doté d'une webcam inclinable de cinq mégapixels, de deux microphones à suppression de bruit ambiant et de puissants haut-parleurs stéréos, il permet d'optimiser votre expérience visuelle et de désencombrer votre bureau en connectant vos accessoires avec le concentrateur USB intégré, tout en alimentant votre PC. Même si la pandémie s'éloigne (pour le moment, du moins), les visioconférences font désormais partie intégrante du paysage professionnel. D'où l'intérêt de ce type de moniteurs offrant des outils vidéo et audio plus puissants que ceux d'un ordinateur portable. En plus, vous pouvez personnaliser vos vues en trouvant l'angle d'affichage le plus confortable pour vous, avec la possibilité de réglage ergonomique dans quatre directions. De quoi réduire la fatigue du cou et des yeux. Toujours dans la transition vers un bureau mobile et flexible, HP innove avec le laptop Elite Folio 13,5 pouces. Un portable "deux en un" qui peut également être utilisé comme une tablette. Grâce à son design pull-forward, son écran peut se poser sur le dessus du clavier, face vers le haut. Ce qui rend l'appareil très pratique en mode écriture manuscrite. D'autant plus que l'ordinateur est livré avec un active pen, un stylet qui facilite l'écriture, le dessin et les montages vidéo. Le HP Elite Folio doit d'ailleurs son nom à son extérieur en cuir qui lui donne un air de bloc-notes de direction. Avec ce look rétro sophistiqué, c'est un ordinateur portable premium taillé pour le business. Léger et élégant, avec une autonomie de batterie de toute une journée, la version 2022 de ce portable embarque un processeur Intel 12th gen Core i7 vPro suffisamment véloce pour vous permettre d'effectuer plusieurs tâches en toute simplicité. Il prend aussi en charge la 5G et le wi-fi 6 afin que vous puissiez rester connecté en toutes circonstances. Pour les tâches quotidiennes de bureau, la navigation sur internet et les travaux créatifs plus exigeants, l'Elite Folio est parfait. Toutefois, si vous avez besoin d'un ordinateur portable plus performant, il est préférable d'opter pour un modèle doté d'un meilleur processeur. Le nouveau Zenbook Pro 16X Oled de Asus est plus performant sous Windows. Véritable machine pour "créateurs" avec un écran 4K certifié Pantone, ce portable tasse un maximum de puissance: Core i7 12700H ou i9 12900H, RTX 3060 6 Go GDDR6, jusqu'à 32 Go DDR5 dans sa configuration maximale. Les spécialistes apprécieront. Autre style, mais tout aussi performant: le Galaxy Book2 Pro de Samsung. Armé de son processeur Core i71260P et de 16 Go de mémoire vive, ce poids plume (870 grammes) accomplit sans sourciller toutes les tâches du quotidien. Dans sa coque en métal noir mat, cet ultraportable a du style à revendre. Il rappelle, dans l'esprit, les anciens Sony Vaio qui, il y a quelques années, constituaient le nec plus ultra. Et comme rien n'est laissé au hasard, pour son retour dans l'informatique, le géant coréen met l'accent sur son écosystème logiciel qui crée des ponts entre toutes ses gammes d'appareils Galaxy: smartphone, tablette et écouteurs sans fil. A l'instar d'Apple, l'objectif est de faciliter la vie du possesseur par des raccourcis et automatismes astucieux en le gardant captif de ces solutions. Quelques détails matériels restent à revoir pour viser la machine parfaite pour travailler. Mais déjà, cette nouvelle génération de laptops est annonciatrice d'un monde post-covid où les objets connectés ne visent plus seulement la performance et la productivité mais aussi un certain confort et une hygiène de vie.