Selon Agoria, les données ouvertes vont de pair avec le concept de ville intelligente ("smart city"). "Open data constituent la matière première des start-ups et des entreprises technologiques existantes qui réussissent. À Bruxelles, open data recèlent un potentiel économique considérable pour de nouvelles applications liées à la mobilité, au tourisme, aux services financiers, aux géo-TIC, à la surveillance et à la construction. Mais l'administration publique aussi peut en tirer d'importants avantages", souligne dans un communiqué Agoria, tout en appelant Bruxelles à suivre les pas de villes pionnières en la matière comme Amsterdam, Copenhague ou Dublin.

Agoria souhaite ainsi que la Région bruxelloise mette des données publiques à disposition et les regroupe sur un portail internet spécifique.

Un "Brussels Smart City Summit", organisé par le Centre d'informatique pour la Région bruxelloise, est prévu ce mercredi. Le thème des données ouvertes y sera abordé.

Selon Agoria, les données ouvertes vont de pair avec le concept de ville intelligente ("smart city"). "Open data constituent la matière première des start-ups et des entreprises technologiques existantes qui réussissent. À Bruxelles, open data recèlent un potentiel économique considérable pour de nouvelles applications liées à la mobilité, au tourisme, aux services financiers, aux géo-TIC, à la surveillance et à la construction. Mais l'administration publique aussi peut en tirer d'importants avantages", souligne dans un communiqué Agoria, tout en appelant Bruxelles à suivre les pas de villes pionnières en la matière comme Amsterdam, Copenhague ou Dublin.Agoria souhaite ainsi que la Région bruxelloise mette des données publiques à disposition et les regroupe sur un portail internet spécifique.Un "Brussels Smart City Summit", organisé par le Centre d'informatique pour la Région bruxelloise, est prévu ce mercredi. Le thème des données ouvertes y sera abordé.