Les données personnelles publiées correspondent à des données bancaires ou médicales et à des mots de passe. Rex Mundi a lui-même annoncé leur publication sur Twitter.

Elles ne peuvent être visionnées avec un navigateur standard. Elles ont en effet été placées sur le "Dark Web", qui ne peut être visité qu'avec le navigateur Tor.

Ces données donnent aux personnes mal intentionnées qui s'en saisiraient la possibilité d'usurper l'identité des victimes, de pirater leurs ordinateurs et de les arnaquer.

Cela fait maintenant plus de deux ans que ce pirate inconnu est actif. Selon certaines sources, il opérerait depuis la France.

Les données personnelles publiées correspondent à des données bancaires ou médicales et à des mots de passe. Rex Mundi a lui-même annoncé leur publication sur Twitter. Elles ne peuvent être visionnées avec un navigateur standard. Elles ont en effet été placées sur le "Dark Web", qui ne peut être visité qu'avec le navigateur Tor. Ces données donnent aux personnes mal intentionnées qui s'en saisiraient la possibilité d'usurper l'identité des victimes, de pirater leurs ordinateurs et de les arnaquer. Cela fait maintenant plus de deux ans que ce pirate inconnu est actif. Selon certaines sources, il opérerait depuis la France.