Le premier smartphone, le Simon Personal Communicator d'IBM, avait une batterie qui ne durait qu'une heure... et le VP-210 de Kyocera, considéré comme le premier téléphone avec appareil photo, ne pouvait stocker que 20 petites photos. Mais ça, c'est de la préhistoire.
...

Le premier smartphone, le Simon Personal Communicator d'IBM, avait une batterie qui ne durait qu'une heure... et le VP-210 de Kyocera, considéré comme le premier téléphone avec appareil photo, ne pouvait stocker que 20 petites photos. Mais ça, c'est de la préhistoire. Quinze ans après le premier iPhone, le smartphone semble avoir vécu des milliers de vies au point que de mauvais augures lui prédisent une mort imminente. Et pourtant, de nouveaux arrivants ne cessent d'innover. À quoi s'attendre en 2022 ? Charge ultra rapide, photographie et vidéo en résolution XXL, puces aux performances diaboliques... Trends a testé deux nouveaux appareils haut de gamme parmi les plus prometteurs du moment.OnePlus 10 Pro : un passionné de vitesseComme c'est le cas chaque année chez OnePlus, le OnePlus 10 Pro est propulsé par la puce la plus puissante de Qualcomm, le Snapdragon 8 Gen 1. Celle-ci affiche notamment des performances en hausse de 25 % sur la partie graphique et des débits 5G encore plus rapides. Sous l'écran Fluid AMOLED 120 Hz, qui utilise un taux de rafraîchissement variable pour tirer le meilleur parti de la batterie de 5000 mAh, vous disposez d'une résolution record de 3216×1440 pixels, d'une mémoire LPDDR5 haut de gamme, d'un stockage UFS 3.1, et d'un système de recharge ultra rapide. Parce qu'en plus d'intégrer une puce surpuissante et une des meilleures surcouches du marché (OxygenOS12), le 10 Pro est muni d'un chargeur de 80W qui fait passer la batterie de 1 % à 100 % en 32 minutes. Et si tout cela semble savoureux, c'est le module de l'appareil photo arrière qui nous fait frémir.Une expérience photo amélioréeCo-créé avec le fabricant suédois Hasselblad, le module photo arrière combine un capteur principal de 48 mégapixels (f1.8), un capteur ultra grand-angle de 50 mégapixels (150°, f2.2) et un téléobjectif de 8 mégapixels (f2.4) avec la possibilité de prendre des photos au format RAW+, qui allie l'intelligence artificielle avec la flexibilité des photos RAW normales. Les couleurs 10 bits sont prises en charge par les trois capteurs, de sorte que vos clichés sont plus réalistes, les tons plus naturels - surtout sur la peau - tandis que le mode vidéo "Cinéma" vous permet de régler l'ISO,la vitesse d'obturation et de filmer en 8K.Design et finitions très agréablesLe 10 Pro est un bon photophone : le piqué est excellent, la colorimétrie très bonne, un gros travail a été réalisé pour éviter les déformations et réduire au maximum le bruit sur les images. L'appareil s'en sort très bien pour les photos de nuit. Et la touche Hasselblad fait le reste avec de nouveaux filtres et un logiciel photo des plus convaincants. De façon générale, on reprochera au 10 Pro son manque d'évolution par rapport au 9 Pro. C'est bien simple : s'il apporte un nouveau style (le design arrière est majestueux), la fiche technique est quasi identique. Ce qui n'apporte pas forcément plus de possibilités.Xiaomi 12 Pro : des performances de premier ordreCela fait maintenant plusieurs mois que des spéculations autour d'un partenariat entre Xiaomi et Leica circulent. Alors que Leica accompagnait jusqu'à présent la partie photo des smartphones haut de gamme de Huawei, le fabricant allemand se serait à présent tourné vers Xiaomi. Rien de tel, cependant, avec le Xiaomi 12 Pro. Toute la partie photo reste calibrée par les ingénieurs maison. Le dernier smartphone de Xiaomi est un modèle haut de gamme, au design léché et à la fiche technique bien remplie. À l'image des autres smartphones haut de gamme de 2022, le Xiaomi 12 Pro embarque un processeur Snapdragon 8 Gen 1 couplé à 12 Go de RAM qui lui permet d'assurer de très belles performances. Belle polyvalence photographiqueLe constructeur chinois a beaucoup misé sur ses triple capteurs photo : un principal de 50 mégapixels avec objectif grand-angle (f1.9), un ultra grand-angle de 50 Mpx (f1.9) et un téléobjectif X2 également de 50 mégapixels. Le Xiaomi 12 Pro profite également d'une technologie de regroupement de pixels 4 en 1 qui lui permet de capturer plus de lumière que le Xiaomi Mi 11 Pro. Il peut également filmer en 8K/24 FPS et 4K/60 FPS en HDR10+. Selon nos propres tests, on relève de bons détails dans toutes les conditions d'éclairage, un autofocus rapide en photo et en vidéo et une bonne stabilisation. Néanmoins, la balance des blancs n'est pas toujours bien maîtrisée et l'effet bokeh est assez exagéré par défaut. En ultra grand-angle, on perd aussi un peu en détail, mais rien de bien méchant. Une autonomie en retraitLe Xiaomi 12 Pro reste très largement au-dessus de la mêlée au niveau du son grâce à ses deux grands haut-parleurs signés Harman-Kardon. En matière d'écran, il ne déçoit pas non plus. Il embarque une dalle OLED de 6,73 pouces d'une définition de 3200×1440 (WQHD+), profite d'un taux de rafraîchissement de 120 Hz et dispose du mode Always-On. Belle prouesse : avec le Xiaomi 12 Pro, vous pouvez recharger la batterie intégralement en 18 minutes, mais la charge rapide de 120 W ne compense pas une autonomie trop frileuse. En effet, l'appareil équipé d'une batterie de 4600 mAh ne dure pas plus d'une journée.