L'IBPT a lancé l'an dernier un portail de données (https://www.bipt-data.be/fr) avec des informations sur la disponibilité et la qualité des réseaux de télécommunications. D'après les statistiques de 2019, 97% des ménages ont désormais accès à du 100 Mbps via les réseaux fixes. Il en reste toutefois encore 43.000 sans accès à du 30 Mbps, situés dans les provinces de Liège, de Luxembourg, de Namur et de Hainaut.

En ce qui concerne la 4G en extérieur, les utilisateurs peuvent dorénavant l'utiliser en moyenne sur 97% du territoire, contre un taux de 87% à l'intérieur des habitations. Dans certaines communes rurales, près de la frontière allemande, certains ont encore parfois du mal à accéder à la 4G, constate l'IBPT. Les pourcentages de couverture entre Proximus (premier en la matière), Orange (2e) et Telenet (3e) sont très proches les uns des autres.

Les utilisateurs bénéficient d'une bonne qualité de l'expérience sur les réseaux mobiles. Ils ont ainsi accès en moyenne à un débit moyen de téléchargement d'environ 63 Mbps, mettent en moyenne 2,7 secondes pour envoyer un e-mail avec un large fichier et doivent attendre environ 2,1 secondes pour afficher une page web, liste le régulateur. La qualité de la voix est en outre élevée sur les trois réseaux mobiles.

L'IBPT souhaite par ailleurs créer un écosystème de collecte de données sur les réseaux de télécommunications belges. Il souhaite pour cela obtenir l'aide des citoyens et des entreprises, comme les acteurs du rail, de la poste, des supermarchés et des partenaires régionaux, afin d'en récolter encore davantage.

L'IBPT a lancé l'an dernier un portail de données (https://www.bipt-data.be/fr) avec des informations sur la disponibilité et la qualité des réseaux de télécommunications. D'après les statistiques de 2019, 97% des ménages ont désormais accès à du 100 Mbps via les réseaux fixes. Il en reste toutefois encore 43.000 sans accès à du 30 Mbps, situés dans les provinces de Liège, de Luxembourg, de Namur et de Hainaut. En ce qui concerne la 4G en extérieur, les utilisateurs peuvent dorénavant l'utiliser en moyenne sur 97% du territoire, contre un taux de 87% à l'intérieur des habitations. Dans certaines communes rurales, près de la frontière allemande, certains ont encore parfois du mal à accéder à la 4G, constate l'IBPT. Les pourcentages de couverture entre Proximus (premier en la matière), Orange (2e) et Telenet (3e) sont très proches les uns des autres. Les utilisateurs bénéficient d'une bonne qualité de l'expérience sur les réseaux mobiles. Ils ont ainsi accès en moyenne à un débit moyen de téléchargement d'environ 63 Mbps, mettent en moyenne 2,7 secondes pour envoyer un e-mail avec un large fichier et doivent attendre environ 2,1 secondes pour afficher une page web, liste le régulateur. La qualité de la voix est en outre élevée sur les trois réseaux mobiles. L'IBPT souhaite par ailleurs créer un écosystème de collecte de données sur les réseaux de télécommunications belges. Il souhaite pour cela obtenir l'aide des citoyens et des entreprises, comme les acteurs du rail, de la poste, des supermarchés et des partenaires régionaux, afin d'en récolter encore davantage.