"Les services de streaming payants internationaux, qui découvrent de plus en plus le marché flamand, mettent l'écosystème médiatique flamand sous pression", justifient les deux entreprises. "Il s'agit d'un marché à croissance rapide qui offre aussi du potentiel pour des acteurs capables de se distinguer avec une solide offre locale combinée aux films et séries étrangers."

DPG Media et Telenet soulignent qu'elles disposent déjà de plusieurs atouts pour déployer ce service: notamment d'un large éventail de chaînes de télévision populaires en Flandre et qui proposent principalement des programmes produits localement. "En regroupant les contenus de DPG Media (avec notamment des fictions flamandes) et les contenus locaux et internationaux de Telenet (avec entre autres SBS/Woestijnvis/Play), nous obtenons une offre unique pour le spectateur", se targuent-elles.

La nouvelle entreprise sera une société juridiquement distincte avec comme actionnaires DPG Media et Telenet. Les deux actionnaires entreront pour 50% dans le capital de la co-entreprise. La nouvelle collaboration va maintenant être soumise à l'autorité de la concurrence.

"Les services de streaming payants internationaux, qui découvrent de plus en plus le marché flamand, mettent l'écosystème médiatique flamand sous pression", justifient les deux entreprises. "Il s'agit d'un marché à croissance rapide qui offre aussi du potentiel pour des acteurs capables de se distinguer avec une solide offre locale combinée aux films et séries étrangers." DPG Media et Telenet soulignent qu'elles disposent déjà de plusieurs atouts pour déployer ce service: notamment d'un large éventail de chaînes de télévision populaires en Flandre et qui proposent principalement des programmes produits localement. "En regroupant les contenus de DPG Media (avec notamment des fictions flamandes) et les contenus locaux et internationaux de Telenet (avec entre autres SBS/Woestijnvis/Play), nous obtenons une offre unique pour le spectateur", se targuent-elles. La nouvelle entreprise sera une société juridiquement distincte avec comme actionnaires DPG Media et Telenet. Les deux actionnaires entreront pour 50% dans le capital de la co-entreprise. La nouvelle collaboration va maintenant être soumise à l'autorité de la concurrence.