On dit que le visage est le miroir de l'âme... du moins pour les autres. Mais pour certaines professions, afficher une peau saine et tonique, c'est aussi un argument de vente. Et un investissement qui peut rapporter gros. Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez afficher une splendide apparence faciale, de nouveaux appareils truffés de technologies vous aideront dans cette mission et ce, sans quitter la maison.

Pour Nicolas Hieronimus, à la tête de L'Oréal, le premier groupe de cosmétiques au monde, l'univers de la beauté a drastiquement changé. Exit les salons de soins professionnels. Non seulement la cosmétique n'est plus l'apanage des femmes, mais à mesure qu'elle gagne le coeur et les moeurs des hommes, le nouveau monde de la beauté devient de plus en plus connecté. "La préoccupation de santé et de sûreté des produits qui existait avant le covid s'est fortement accentuée, explique-t-il. Le triangle gagnant, c'est un produit performant qui présente sécurité et durabilité."

Comme ses concurrents, L'Oréal table désormais sur la beauty-tech, l'apport des nouvelles technologies aux cosmétiques. La gamme est vaste, allant des applications de conseils sur son téléphone jusqu'au hit de l'année dernière, le Perso: un appareil de 16 cm environ qui analyse la peau, l'environnement ambiant, fabrique des formules personnalisées au jour le jour et, bientôt, des fonds de teint et des rouges à lèvres chez soi. S'il se fait attendre en Europe, le produit a été lancé aux Etats-Unis sous la marque Yves Saint Laurent. Encore plus simple, l'appli SkinConsult de Vichy délivre, quant à elle, un diagnostic de peau à partir d'un simple selfie.

En médecine esthétique, la photomodulation par LED, ou thérapie LED, fait désormais partie de l'arsenal belle peau.

En janvier, L'Oréal allait encore plus loin en présentant au CES de Las Vegas deux nouveaux produits: l'un destiné au grand public, Colorsonic, et l'autre aux salons de coiffure, Coloright. Il aura fallu pas moins de sept ans et plus de 15 brevets déposés pour donner naissance au Colosonic, un appareil qui ressemble à s'y méprendre à un lisseur pour cheveux. Il s'agit en réalité du premier appareil destiné à la coloration à domicile, "la plus importante innovation dans ce domaine depuis 50 ans", se targue L'Oréal.

Fini, les mélanges à réaliser à la maison sur un coin de lavabo, l'application aléatoire et les taches dans la salle de bain. La promesse de L'Oréal est d'offrir à ses clientes (et éventuels clients) un appareil simplifiant toutes ces opérations. Les deux cartouches, une pour la teinture, l'autre pour le révélateur, se glissent dans le Colorsonic. Le mélange se fait automatiquement et la coloration s'applique comme un coup de brosse.

Pour les coiffeurs, l'offre est encore plus technologique. Le Coloright est un appareil permettant de poser un diagnostic du cheveu et surtout de connaître l'historique de couleurs posées. Une intelligence artificielle, via une application disponible sur tablette, permet ensuite d'essayer en réalité virtuelle les couleurs proposées. "Cela permet de retrouver exactement la couleur souhaitée, où que l'on soit dans le monde. Ou d'essayer virtuellement une nouvelle couleur avant d'en changer", explique Guive Balooch, directeur du Tech Incubateur de L'Oréal.

T'as de beaux LED, tu sais

En chute libre pendant le premier confinement, la beauty-tech a connu un vif regain d'intérêt dès la période des fêtes 2021, et ça continue car ces "obnis" (objets beauté non identifiés) sont de moins en moins gadgets. En médecine esthétique, la photomodulation par LED ( light emitting diode), ou thérapie LED, fait désormais partie de l'arsenal belle peau. Certes, il existe déjà quelques appareils à utiliser à domicile, mais pour des raisons de sécurité, ils n'ont pas les effets espérés. Ça pourrait changer avec une nouvelle génération d'outils sérieux et efficaces. Bien sûr, ils ne remplacent pas les traitements en cabinet médical, mais ils les complètent et permettent de les espacer. Premier exemple, le Lightinderm. Mis au point avec une équipe pluridisciplinaire de l'hôpital Cochin et un médecin chercheur du CNRS, cet appareil de lumino-cosméto a derrière lui sept ans de recherche, de tests et d'études cliniques avec mesures instrumentales. Il combine trois actions: un flash d'ondes lumineuses ciblées, des ingrédients photo-actifs (activés par la lumière) et une bille massante. Le Lightinderm propose quatre programmes différents: anti-âge, anti-imperfections, éclat et antirougeurs. Tests à l'appui, il se passe vraiment un truc en profondeur. Deuxième exemple: le casque lumineux DRx SpectraLite FaceWare Pro (370 euros). Une fois qu'il est bien fixé sur le visage, ce casque de luminothérapie mis au point par un dermatologue se porte trois minutes par jour, pendant 10 semaines. D'un côté, les 100 LED rouges boostent la production de collagène et d'élastine pour énergiser la peau en profondeur. De l'autre, les 62 LED bleues, placées stratégiquement sur la zone médiane et le long de la mâchoire, éliminent les bactéries à l'origine des imperfections. Troisième exemple: le masque Light-Therapy Golden Facial Treatment Device, de MZ Skin (450 euros). Il accélère le renouvellement cellulaire, renforce la barrière épidermique, gomme les marques de fatigue, dégonfle les volumes, régule les taches pigmentaires et contrôle l'apparition des imperfections... C'est bien simple, ce casque de luminothérapie qui enveloppe le visage en entier sait tout faire! A porter 30 minutes, deux à trois fois par semaine, pour un véritable reboot cellulaire.

COLORSONIC Un appareil à teinter les cheveux qui s'utilise comme une brosse., PHOTO: PG
COLORSONIC Un appareil à teinter les cheveux qui s'utilise comme une brosse. © PHOTO: PG

Un dermato chez soi

A quelques centaines de lieues de Paris, Foreo, une marque suédoise qui a vu le jour en 2013, entend quant à elle révolutionner l'univers du skincare. Ses armes: de petits galets connectés capables de régénérer une peau attaquée en permanence et parfois mise à rude épreuve à cause de la pollution, du stress, de la fatigue et de la malbouffe. Rotation, pulsation, vibration, micro-oscillation..., ces brosses supersoniques sont 6 à 15 fois plus efficaces qu'un nettoyage manuel. Elles délogent les microparticules, lissent le grain de peau, exfolient en douceur, massent... Et comme nos cellules sont sensibles aux fréquences et répondent aux stimulations mécaniques - ce qu'on appelle la mécanobiologie -, ces nouveaux outils augmentent clairement le capital santé.

LE FOREA LUNA 3 élimine jusqu'à 99,5% des impuretés emprisonnées dans les pores., PHOTO: PG
LE FOREA LUNA 3 élimine jusqu'à 99,5% des impuretés emprisonnées dans les pores. © PHOTO: PG

Avec l'UFO 2, par exemple, vous avez l'impression de recevoir un massage tout en nourrissant votre épiderme. L'appareil aide les masques et autres traitements à pénétrer dans la peau. Pour ce faire, il utilise la thermothérapie et la lumière: grâce à la chaleur, les ingrédients pénètrent dans la peau et nettoient le visage ; le froid réduit les pores et les pulsations T-sonic de l'appareil favorisent la microcirculation. Huit mille pulsations soniques par minute stimulent la circulation sanguine, éliminent les cellules mortes et affinent le grain de peau. En parallèle, la lumière LED atténue les signes du vieillissement et une fonction de massage détend les points de tension musculaire. Bref, vous voici avec un rituel de soin équivalent à un soin du visage professionnel, au creux de la main.

L'UFO 2, de la marque suédoise Foreo, masse tout en nourissant l'épiderme., PHOTO: PG
L'UFO 2, de la marque suédoise Foreo, masse tout en nourissant l'épiderme. © PHOTO: PG

Cette brossette futuriste en silicone qui a à peu près la taille d'une rondelle de hockey fonctionne de pair avec des masques en microfibres infusées de divers extraits botaniques. Après avoir téléchargé l'application Foreo, on choisit le masque en feuille qui nous plaît (la gamme actuelle comprend 12 variétés) avant de le fixer sur notre UFO, on "scanne" le code-barres à l'arrière de l'emballage à l'aide de la caméra du smartphone pour démarrer le protocole élaboré spécialement pour notre traitement, puis on fait glisser l'UFO sur l'ensemble du visage. En 90 secondes seulement vous bénéficiez d'une véritable expérience spa.

Le Foreo Luna 3, taillé pour les hommes, offre les mêmes traitements tout en éliminant jusqu'à 99,5% des impuretés, l'excès de sébum, la sueur des entraînements sportifs et des résidus de pollution emprisonnés au plus profond des pores. En bonus: quatre programmes de massage anti-âge permettent d'atténuer les signes de vieillissement de

la peau. Le Luna 3 est en réalité doté de capteurs pour analyser l'épiderme, lui attribuer une note (sur 100) et proposer une routine personnalisée. En d'autres termes, l'intensité, la fréquence et la durée des pulsations s'adaptent au diagnostic. Concrètement, après téléchargement de l'appli sur smartphone, l'appareil s'utilise matin et/ou soir sur le visage humidifié, avec un peu de produit nettoyant habituel, en massant zone après zone. Mais comme il est intelligent, il module son programme selon l'état de la peau, qui peut varier en fonction du climat, de la pollution ou du stress. Foreo recommande de renouveler l'analyse cutanée toutes les deux semaines.

Objectif final, atteindre le 100/100. Les non-geeks vont s'énerver, mais votre peau va adorer.

© PHOTO: PG

Nouveaux courants et vibration musculaire

En communiquant avec nos cellules via des nano et micro-courants électriques, le ZIIP Beauty (multibreveté! ) augmente leur réponse pour que la peau assure sur tous les fronts en temps réel. Huit programmes (pour énergiser, lifter, atténuer les taches, retirer les boutons, défatiguer le contour de l'oeil, etc.) permettent ainsi de lutter contre les contrariétés cutanées qui nous polluent au quotidien. En ligne de mire, le fibroblaste, cellule star de l'anti-âge, à l'origine de toutes les protéines de structure (collagène, élastine, etc.) de la peau. C'est lui que les appareils à base de micro-courants ciblent en priorité, avec la promesse de rides lissées et de contours raffermis. Prix: 495 euros.

DRX SPECTRA LITE FACEWARE Un casque de luminothérapie à porter trois minutes par jour., PHOTO: PG
DRX SPECTRA LITE FACEWARE Un casque de luminothérapie à porter trois minutes par jour. © PHOTO: PG
On dit que le visage est le miroir de l'âme... du moins pour les autres. Mais pour certaines professions, afficher une peau saine et tonique, c'est aussi un argument de vente. Et un investissement qui peut rapporter gros. Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez afficher une splendide apparence faciale, de nouveaux appareils truffés de technologies vous aideront dans cette mission et ce, sans quitter la maison. Pour Nicolas Hieronimus, à la tête de L'Oréal, le premier groupe de cosmétiques au monde, l'univers de la beauté a drastiquement changé. Exit les salons de soins professionnels. Non seulement la cosmétique n'est plus l'apanage des femmes, mais à mesure qu'elle gagne le coeur et les moeurs des hommes, le nouveau monde de la beauté devient de plus en plus connecté. "La préoccupation de santé et de sûreté des produits qui existait avant le covid s'est fortement accentuée, explique-t-il. Le triangle gagnant, c'est un produit performant qui présente sécurité et durabilité." Comme ses concurrents, L'Oréal table désormais sur la beauty-tech, l'apport des nouvelles technologies aux cosmétiques. La gamme est vaste, allant des applications de conseils sur son téléphone jusqu'au hit de l'année dernière, le Perso: un appareil de 16 cm environ qui analyse la peau, l'environnement ambiant, fabrique des formules personnalisées au jour le jour et, bientôt, des fonds de teint et des rouges à lèvres chez soi. S'il se fait attendre en Europe, le produit a été lancé aux Etats-Unis sous la marque Yves Saint Laurent. Encore plus simple, l'appli SkinConsult de Vichy délivre, quant à elle, un diagnostic de peau à partir d'un simple selfie. En janvier, L'Oréal allait encore plus loin en présentant au CES de Las Vegas deux nouveaux produits: l'un destiné au grand public, Colorsonic, et l'autre aux salons de coiffure, Coloright. Il aura fallu pas moins de sept ans et plus de 15 brevets déposés pour donner naissance au Colosonic, un appareil qui ressemble à s'y méprendre à un lisseur pour cheveux. Il s'agit en réalité du premier appareil destiné à la coloration à domicile, "la plus importante innovation dans ce domaine depuis 50 ans", se targue L'Oréal. Fini, les mélanges à réaliser à la maison sur un coin de lavabo, l'application aléatoire et les taches dans la salle de bain. La promesse de L'Oréal est d'offrir à ses clientes (et éventuels clients) un appareil simplifiant toutes ces opérations. Les deux cartouches, une pour la teinture, l'autre pour le révélateur, se glissent dans le Colorsonic. Le mélange se fait automatiquement et la coloration s'applique comme un coup de brosse. Pour les coiffeurs, l'offre est encore plus technologique. Le Coloright est un appareil permettant de poser un diagnostic du cheveu et surtout de connaître l'historique de couleurs posées. Une intelligence artificielle, via une application disponible sur tablette, permet ensuite d'essayer en réalité virtuelle les couleurs proposées. "Cela permet de retrouver exactement la couleur souhaitée, où que l'on soit dans le monde. Ou d'essayer virtuellement une nouvelle couleur avant d'en changer", explique Guive Balooch, directeur du Tech Incubateur de L'Oréal. En chute libre pendant le premier confinement, la beauty-tech a connu un vif regain d'intérêt dès la période des fêtes 2021, et ça continue car ces "obnis" (objets beauté non identifiés) sont de moins en moins gadgets. En médecine esthétique, la photomodulation par LED ( light emitting diode), ou thérapie LED, fait désormais partie de l'arsenal belle peau. Certes, il existe déjà quelques appareils à utiliser à domicile, mais pour des raisons de sécurité, ils n'ont pas les effets espérés. Ça pourrait changer avec une nouvelle génération d'outils sérieux et efficaces. Bien sûr, ils ne remplacent pas les traitements en cabinet médical, mais ils les complètent et permettent de les espacer. Premier exemple, le Lightinderm. Mis au point avec une équipe pluridisciplinaire de l'hôpital Cochin et un médecin chercheur du CNRS, cet appareil de lumino-cosméto a derrière lui sept ans de recherche, de tests et d'études cliniques avec mesures instrumentales. Il combine trois actions: un flash d'ondes lumineuses ciblées, des ingrédients photo-actifs (activés par la lumière) et une bille massante. Le Lightinderm propose quatre programmes différents: anti-âge, anti-imperfections, éclat et antirougeurs. Tests à l'appui, il se passe vraiment un truc en profondeur. Deuxième exemple: le casque lumineux DRx SpectraLite FaceWare Pro (370 euros). Une fois qu'il est bien fixé sur le visage, ce casque de luminothérapie mis au point par un dermatologue se porte trois minutes par jour, pendant 10 semaines. D'un côté, les 100 LED rouges boostent la production de collagène et d'élastine pour énergiser la peau en profondeur. De l'autre, les 62 LED bleues, placées stratégiquement sur la zone médiane et le long de la mâchoire, éliminent les bactéries à l'origine des imperfections. Troisième exemple: le masque Light-Therapy Golden Facial Treatment Device, de MZ Skin (450 euros). Il accélère le renouvellement cellulaire, renforce la barrière épidermique, gomme les marques de fatigue, dégonfle les volumes, régule les taches pigmentaires et contrôle l'apparition des imperfections... C'est bien simple, ce casque de luminothérapie qui enveloppe le visage en entier sait tout faire! A porter 30 minutes, deux à trois fois par semaine, pour un véritable reboot cellulaire. A quelques centaines de lieues de Paris, Foreo, une marque suédoise qui a vu le jour en 2013, entend quant à elle révolutionner l'univers du skincare. Ses armes: de petits galets connectés capables de régénérer une peau attaquée en permanence et parfois mise à rude épreuve à cause de la pollution, du stress, de la fatigue et de la malbouffe. Rotation, pulsation, vibration, micro-oscillation..., ces brosses supersoniques sont 6 à 15 fois plus efficaces qu'un nettoyage manuel. Elles délogent les microparticules, lissent le grain de peau, exfolient en douceur, massent... Et comme nos cellules sont sensibles aux fréquences et répondent aux stimulations mécaniques - ce qu'on appelle la mécanobiologie -, ces nouveaux outils augmentent clairement le capital santé. Avec l'UFO 2, par exemple, vous avez l'impression de recevoir un massage tout en nourrissant votre épiderme. L'appareil aide les masques et autres traitements à pénétrer dans la peau. Pour ce faire, il utilise la thermothérapie et la lumière: grâce à la chaleur, les ingrédients pénètrent dans la peau et nettoient le visage ; le froid réduit les pores et les pulsations T-sonic de l'appareil favorisent la microcirculation. Huit mille pulsations soniques par minute stimulent la circulation sanguine, éliminent les cellules mortes et affinent le grain de peau. En parallèle, la lumière LED atténue les signes du vieillissement et une fonction de massage détend les points de tension musculaire. Bref, vous voici avec un rituel de soin équivalent à un soin du visage professionnel, au creux de la main. Cette brossette futuriste en silicone qui a à peu près la taille d'une rondelle de hockey fonctionne de pair avec des masques en microfibres infusées de divers extraits botaniques. Après avoir téléchargé l'application Foreo, on choisit le masque en feuille qui nous plaît (la gamme actuelle comprend 12 variétés) avant de le fixer sur notre UFO, on "scanne" le code-barres à l'arrière de l'emballage à l'aide de la caméra du smartphone pour démarrer le protocole élaboré spécialement pour notre traitement, puis on fait glisser l'UFO sur l'ensemble du visage. En 90 secondes seulement vous bénéficiez d'une véritable expérience spa. Le Foreo Luna 3, taillé pour les hommes, offre les mêmes traitements tout en éliminant jusqu'à 99,5% des impuretés, l'excès de sébum, la sueur des entraînements sportifs et des résidus de pollution emprisonnés au plus profond des pores. En bonus: quatre programmes de massage anti-âge permettent d'atténuer les signes de vieillissement dela peau. Le Luna 3 est en réalité doté de capteurs pour analyser l'épiderme, lui attribuer une note (sur 100) et proposer une routine personnalisée. En d'autres termes, l'intensité, la fréquence et la durée des pulsations s'adaptent au diagnostic. Concrètement, après téléchargement de l'appli sur smartphone, l'appareil s'utilise matin et/ou soir sur le visage humidifié, avec un peu de produit nettoyant habituel, en massant zone après zone. Mais comme il est intelligent, il module son programme selon l'état de la peau, qui peut varier en fonction du climat, de la pollution ou du stress. Foreo recommande de renouveler l'analyse cutanée toutes les deux semaines.Objectif final, atteindre le 100/100. Les non-geeks vont s'énerver, mais votre peau va adorer.