" J'avais envie au départ d'écrire un livre sur l'anniversaire de mai 68 et de montrer comment on passait du gauchisme au populisme d'aujourd'hui. Mais cette idée de départ était insatisfaisante, explique Daniel Cohen. Elle ne donnait pas les clés de compréhension de notre société post-industrielle, de ses déceptions, de ses illusions perdues. " Dans Il faut dire que les temps ont changé (*), l'économiste et professeur à l'Ecole normale supérieure de Paris a donc entrepris de retracer un demi-siècle d'histoire économique pour expliquer l'essence même de la société numérique dans laquelle nous entrons et les déceptions qui ont jalonné ce chemin.
...