On le dirait tout droit sorti d'un épisode de Star Wars. Le Roomba, coqueluche des aspirateurs connectés, est un gadget technologique ultra-sophistiqué imaginé par l'entreprise américaine iRobot. Depuis sa première version mise sur le marché en 2002, plus de 23 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde. Récemment, l'entreprise s'est diversifiée en lançant en Europe sa seconde gamme de produits, le Braava Jet, une sorte de serpillière télécommandée qui rêve d'un aussi beau succès. IRobot n'était pourtant pas partie pour devenir la spécialiste des robots ménagers. A l'origine de cette start-up fondée en 1990 près de Boston, trois camarades du MIT(Massachusetts Institute of Technology) ont pour objectif de créer " des robots qui répondent à des problèmes pratiques pour un prix abordable ". Les premiers sont affectés à l'exploration spatiale ou à la défense américaine ; les suivants sont des robots techniques.
...

On le dirait tout droit sorti d'un épisode de Star Wars. Le Roomba, coqueluche des aspirateurs connectés, est un gadget technologique ultra-sophistiqué imaginé par l'entreprise américaine iRobot. Depuis sa première version mise sur le marché en 2002, plus de 23 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde. Récemment, l'entreprise s'est diversifiée en lançant en Europe sa seconde gamme de produits, le Braava Jet, une sorte de serpillière télécommandée qui rêve d'un aussi beau succès. IRobot n'était pourtant pas partie pour devenir la spécialiste des robots ménagers. A l'origine de cette start-up fondée en 1990 près de Boston, trois camarades du MIT(Massachusetts Institute of Technology) ont pour objectif de créer " des robots qui répondent à des problèmes pratiques pour un prix abordable ". Les premiers sont affectés à l'exploration spatiale ou à la défense américaine ; les suivants sont des robots techniques. Trente ans plus tard, ces nouveaux assistants du quotidien ont réussi là où les meilleurs psys continuent d'échouer : à ceux qui les utilisent, ils apportent la paix dans le ménage... L'homme et la femme respirent enfin le dimanche. La machine, elle, aspire en parfaite autonomie. Et ça fait du bien ! Un exemple ? Chargé à blocs, l'engin commence son travail selon un tracé parfaitement rectiligne. Mais quand ce petit robot autonome croise des chaussettes abandonnées sur le parquet, il les contourne sans difficulté. " Le Powerbot est capable de faire la cartographie d'une pièce grâce à un capteur infrarouge et une caméra 3D ", explique-t-on à la division petit électroménager de Samsung à propos de cet aspirateur intelligent. Le gentil droïde sait aussi franchir des câbles, reconnaître un tapis et détecter les vides pour éviter la chute. " Et quand sa batterie est à plat, il retourne tout seul à sa base pour se recharge r. " Premiers robots à intégrer notre quotidien, les aspirateurs robots sont devenus des condensés de technologies de pointe. Equipés d'une caméra, ils collectent des données sur votre maison pour mieux la nettoyer. Dopés à l'intelligence artificielle, ils sont capables d'apprendre de nos comportements et de nos usages, d'évoluer, pour déterminer ce que l'on attend d'eux. Vous êtes bloqué dans le trafic ? Aucun souci. Un simple " go " via votre smartphone suffit: votre aspirateur démarre à distance, avec un doigté aussi fin et perspicace qu'un majordome. Certains profitent même des dernières avancées de l'industrie automobile, comme le Roomba i7+ qui utilise la technologie de cartographie géolocalisée en temps réel Slam ( simultaneous localization and mapping), que l'on retrouve dans les véhicules autonomes. Grâce à ses capteurs, ce modèle haut de gamme reconnaît les types de sols (parquet, moquette, carrelage, etc.) et ajuste sa puissance en fonction. Sa capacité de nettoyage n'en est que plus impressionnante. " Il s'agit de reposer nos bras, mais surtout de reposer nos neurones, dit-on chez iRobot. Le but ultime est que vous oubliiez cette technologie... " Plein de promesses pour nous aider au quotidien, l'aspirateur robot est devenu le vrai moteur de la fameuse " maison connectée ". La recette fonctionne. Et la demande est telle que même l'" Apple de l'aspirateur ", le britannique Dyson, a aussi fait irruption sur ce créneau. Ce dernier a lancé le Dyson 360 Eye, un appareil haut de gamme, équipé d'une caméra à 360 ° qui lui permet de se repérer dans l'espace par triangulation. Il cartographie en permanence la pièce et adapte ses déplacements en fonction du mobilier identifié. Mais son véritable atout, il le cache sous le capot : le moteur le plus puissant du marché, avec un rendement de 78.000 tours minute, combiné à une technologie d'aspiration multi-cyclonique permettant de séparer la saleté et la poussière tout en filtrant également l'air rejeté. Bref, un nettoyage impeccable, notamment grâce à sa brosse torsadée qui s'étend sur toute la largeur du robot. Doucement mais sûrement, Amazon se lance aussi sur ce marché. Après les enceintes Echo et leur assistant vocal Alexa, le géant de l'e-commerce plancherait sur un nouveau projet : un robot connecté pour la maison. Son nom de code ? Vesta, emprunté à la déesse du foyer, de la maison et de la famille dans la mythologie romaine. Très discret, le laboratoire de R&D d'Amazon n'a pas encore communiqué sur ce projet tenu secret. Mais selon Bloomberg, les prototypes de Vesta seraient équipés d'aspirateurs, de caméras et de logiciels de vision par ordinateur, des algorithmes que l'on retrouve notamment dans les voitures autonomes. Le robot aurait déjà été testé au domicile d'employés d'Amazon pour une commercialisation espérée dans le courant de l'année. Fini l'image anxiogène de l'électroménager. Dans cet univers fui par les mâles, cela fait quelques années déjà que l'on a greffé un cerveau aux aspirateurs en les reliant au wifi. Grande nouveauté : désormais, ils se laissent même guider par votre voix... Des marques comme iRobot, Neato ou le chinois Ecovacs travaillent déjà avec Amazon Alexa et Google Assistant. " IRobot pourrait devenir le hub domotique dans la maison, en étant l'interface de l'ensemble des objets connectés, affirme la firme de Boston, car il est le mieux placé pour les repérer grâce à sa navigation intelligente ". D'après le cabinet Gartner, fin 2020, 75 % des foyers américains seront équipés d'assistants vocaux. Et l'électroménager connecté veillera sur la paix des ménages en renouvelant seul les stocks de café, de tablettes pour la machine à laver ou de filtres à aspirateur, tandis que les réfrigérateurs seront équipés d'écrans tactiles pour afficher le contenu du bac à légumes.Par Rafal Naczyk.